Paroles

Nous avons fortement progressé en 2016

Lundi 24 avril 2017
Avec près de 1000 ventes réalisées sur la Nouvelle Aquitaine, le groupe MCA confirme sa position de l'un des "grands faiseurs" de la région et sait répondre à une clientèle toujours plus exigeante.

Parole d'expert : Éric Yoteau, Directeur commercial de Maisons MCA

Que représente votre activité en Aquitaine ?

Éric Yoteau :
MCA,  l’un des leaders de la maison individuelle dans le Grand Sud-Ouest a 31 ans d’existence. Filiale indépendante du groupe Maisons France Confort et partenaire du réseau Caisse d’Epargne et du Crédit Foncier, l’entreprise a enregistré une forte croissance en 2016, de l’ordre de + 33 % sur l’ensemble de 40 agences. Nous avons renforcé notre activité en Gironde, avec l’ouverture d’une agence à Cadillac, à Eysines, Gradignan, mais aussi dans les Landes, à Capbreton. Nous avons réalisé au total 977 ventes en 2016 contre 730 en 2015. Nos spécificités, telles que l’étude de sol gratuite et complète, nos ouvriers intégrés ou encore une procédure tendant à être complètement transparent vis-à-vis du client, représentent des vecteurs important dans le développement de la société comme vers les maisons haut de gamme


Quelles sont les caractéristiques des acquéreurs en maison individuelle ?

Éric Yoteau :
Les acheteurs sont certes légèrement plus âgés, 39 ans en 2016 contre 37 ans, mais la stratégie plus qualitative mise en place par l’ensemble des filiales de France Confort a permis de valoriser le levier du PTZ + auprès des acquéreurs. Si 2016 constituait une année de rattrapage, nous sommes confiants sur 2017, sachant qu’une éventuelle hausse des taux d’intérêts peut toujours influer sur l’activité.
Nous observons aussi que la région devient très attractive pour les secundo-accédants, notamment sur les zones littorales. Pour mémoire, le budget moyen est, par exemple, de 150 000 à 200 000 € à l’intérieur des Landes tandis qu’il se situe entre 250 000 et 350 000 € à proximité des côtes et du littoral. L’arrivée d’une clientèle parisienne semble se confirmer, un mouvement que l’ouverture de la LGV devrait accentuer.

")