Paroles

Michel Lamour. Président Midi-Pyrénées du SNAL (Syndicat National des Aménageurs Lotisseurs)

Jeudi 13 juin 2013
Le facteur prix joue en la matière un rôle majeur, en particulier pour les primo-accédants; cela devrait accentuer leurs croissances pour l'année 2013.

Michel Lamour. Président Midi-Pyrénées du SNAL (Syndicat National des Aménageurs Lotisseurs)
Une stabilité des prix favorable aux primo-accédants


Contrairement à ce que l’on aurait pu craindre, 2012 s’est globalement révélée, pour les terrains à bâtir, une relativement bonne année. Sur l’aire urbaine de la métropole toulousaine les ventes enregistrent ainsi une progression de près de 20%. Un phénomène que l’on peut attribuer à deux causes, d’une part la baisse des ventes de logements collectifs sur l’aire urbaine profite sans conteste à la maison individuelle, on note ensuite une demande accrue de terrains aménagés dans le cadre d’opérations organisées plus proches des services et des équipements publics. Le facteur prix joue en la matière un rôle majeur, en particulier pour les primo-accédants. Le prix des terrains demeure stable, de 75 000 euros en quatrième couronne à 137 000 euros en première couronne, qui représente seulement 3% des ventes, avec une moyenne de 98 400 sur l’ensemble de l’aire urbaine. Pour l’ensemble terrain et maison, en quatrième couronne, le prix, pour un logement familial destiné aux primo-accédants, se situe ainsi autour de 185 000 euros, ce qui demeure nettement inférieur à un logement collectif de surface équivalente. Une stabilité maintenue, malgré l’évolution du prix du foncier par la diminution des surfaces, moins de 700 m2 en moyenne. 2013 devrait confirmer la tendance favorable enregistrée en 2012. Nous sommes par contre plus inquiets pour l’année suivante. En 2014 les effets du SCOT vont se traduire dans les PLU, avec pour conséquence un éloignement croissant, pour les maisons individuelles, de la ville-centre.

(Michel Lamour. Promomidi. 13 rue Paul Mesplès. BP 24757. 31047 Toulouse CEDEX 1)
 

")