Paroles

Le marché du logement neuf à Toulouse confirme son dynamisme

Mercredi 7 décembre 2016

Parole d'expert : Patrick Saint-Agne, Président de la Fédération des Promoteurs Immobiliers de Midi-Pyrénées

L’année 2016 confirme avec netteté une tendance déjà largement amorcée l’année précédente. Nous pouvons le dire clairement, aujourd’hui tous les indicateurs sont au vert. Les taux d’intérêt demeurent particulièrement bas, les prix, pour les logements neufs, témoignent d’une remarquable stabilité et nous constatons une grande appétence pour le dispositif Pinel qui favorise ainsi l’investissement dans la pierre. Ce constat est naturellement valable pour l’ensemble du territoire national, mais il est d’autant plus marqué en région Midi-Pyrénées, et plus particulièrement dans l’agglomération toulousaine. De fait celle-ci bénéficie d’un dynamisme économique qui justifie une attractivité dont témoigne une croissance démographique très conséquente. Cette année se traduit par des résultats encore en progression par rapport à 2015 qui était un excellent cru. Pour le premier semestre les ventes de logements neufs, dans l’agglomération toulousaine, étaient déjà supérieures de 29% à celles du premier semestre 2015. Et sur les douze derniers mois elles enregistrent une augmentation de 21% par rapport à la même période de référence de l’année précédente. En 2015 les ventes de logements neufs, toujours dans l’agglomération toulousaine, s’établissaient à 6 700 lots. Si le même niveau de commercialisation se maintient, et il n’y a pas de raison d’en douter, nous pouvons tabler sur plus de 7 000 ventes sur l’ensemble de l’année 2016. Par ailleurs les mises en vente, témoignage du dynamisme du marché et de la confiance des opérateurs, sont supérieures, pour les six premiers mois, de 56% par rapport au premier semestre 2015. Si les ventes à investisseurs dominent toujours le marché, il faut noter une assez nette progression des ventes à propriétaires occupants, plus 16% au deuxième trimestre 2016 par rapport au deuxième trimestre 2015. Quant aux prix, leur augmentation n’excède pas 1%, en moyenne, sur l’ensemble de l’aire urbaine. Les opérations publiques d’aménagement jouent certes un rôle non négligeable dans le développement de l’offre dans l’agglomération, mais il ne faut pas perdre de vue qu’elles n’excèdent pas plus de 20% de l’ensemble de la construction de logements. Ceci dit nos relations avec la collectivité, Toulouse Métropole notamment, sont bonnes. Nous sommes par exemple associés, avec d’autres partenaires, association de quartier, bailleurs sociaux, à l’élaboration du futur PLUI-H.

")