Paroles

Le marché des primo-accédants s’est débloqué

Lundi 2 janvier 2017

Parole d'expert : Michel Etienne, Directeur Crédit Foncier à l’Agence de Bordeaux

2016 signe-t-elle le retour des accédants ?

Michel Etienne : Oui, même s’il y a eu un temps de latence en début d’année, les accédants sont de retour sur le marché du logement neuf, grâce au PTZ et à des taux historiquement bas.
Paradoxalement, nous n’observons pas d’augmentation du budget moyen des primo-accédants par rapport à 2015.
Sur l’ensemble des secteurs B1, B2 et C, le budget moyen en logement collectif neuf et maisons individuelles neuves est de 180 000 € contre
175 000 en 2015.
C’est la part d’endettement qui recule plutôt, avec un prêt de 25 à 27 ans contre 30 ans en 2015. Le gain est donc allé à la réduction des durées d’emprunts, ce qui permet de débloquer le marché.
Le secteur de la maison individuelle est implanté en zone C pour les primo-accédants, la zone B1 restant majoritairement un marché d’investisseurs malgré le PTZ et des aides apportées par Bordeaux et Bordeaux Métropole.

Le logement collectif et la maison individuelle sont donc relancés ?

Michel Etienne : Le marché de la promotion est notamment alimenté par de nouveaux quartiers portés par Bordeaux, certains en fin d’aménagement comme les Bassins à flot et d’autres en plein développement comme Euratlantique.
Quant à la maison individuelle, pour qui le nerf de la guerre est le terrain, il se développe principalement en zone C. Le Crédit Foncier est un partenaire proche des CMI que nous accompagnons. Nous intervenons très en amont et sommes aux côtés des clients durant plusieurs mois, durant leur recherche de terrain, et même au-delà de la mise en place du prêt immobilier.

")