Paroles

Le marché de l'immobilier neuf toulousain est équilibré

Mercredi 25 octobre 2017
Dans sa nouvelle édition spéciale immobilier neuf de Toulouse, J'achète mon 1er logement neuf a rencontré Patrick Saint-Agne, Président de la Fédération des Promoteurs Immobilier (FPI) Occitanie Grand Toulouse.

JM1LN : Selon l’Observer, Toulouse enregistre une progression des ventes, des mises en vente et avec des prix assagis. C’est une satisfaction ?

Patrick Saint-Agne : Le marché est en effet équilibré avec une offre commerciale satisfaisante et une bonne répartition typologique adaptée à tous les ménages. Si les investisseurs représentent 73 % des ventes, la part des propriétaires occupants évolue aussi. Et la bonne nouvelle réside dans l’évolution positive des mises en vente qui permet à l’offre de se reconstituer, confirmant la bonne santé de ce marché, même si la croissance est moindre que l’an dernier. Enfin, le prix moyen reste relativement assagi, à 3 504 €/m2, avec une hausse de 0,9 % au 1er trimestre 2017. Si le marché nous permet d’être confiant sur la mÉtropole toulousaine, nous n’avons aucune certitude – pour l’instant – de l’équipe gouvernementale en place. C’est le cas sur le dispositif Pinel dont nous souhaitons la prorogation, d’autant plus que les taux d’intérêts restent bas. C’est encore le cas avec le Prêt à taux zéro que nous appelons à pérenniser.

 

 

JM1LN : La FPI régionale vient de remettre un Livre Blanc à Alain Juppé autour de l’offre de grands logements sur la métropole bordelaise. Pourquoi ?

Patrick Saint-Agne : L’offre de logements à prix maîtrisés à Toulouse, entre 2 800 et 3 100 €/m2 hab. est le pendant du PSLA, qui, lui, est proposé entre 2 400 et 2 750 €/m2. Il s’agit d’une offre complémentaire, un réel effort assumé par les promoteurs, pour permettre aux candidats à la primoaccession de devenir propriétaires de leur logement. En outre, Toulouse propose un abondement avec le Prêt d’accession toulousain (PAT). Tout cela va dans le bons sens, mais il convient encore d’élargir l’accession maêtrisée à l’ensemble de la métropole ou de renforcer les opérations d’aménagement, qui serait de nature à conserver un marché attractif.

 

En savoir plus : fpi-occitaniemediterranee.fr

")