Paroles

Là où les ménages ont du mal à accéder

Lundi 2 janvier 2017

Parole d'expert : Loris de Zorzi, Directeur Général d’Axanis

Les résultats du 1er semestre 2016 correspondent tout à fait à notre prévisionnel. Nous avons réalisé 98 réservations fin juin et nous atteindrons 203 livraisons fin 2016. Il convient de souligner que 70 % de nos ventes sont en PSLA, c’est-à-dire à un prix moyen de 2 600 €/m2, soit 1 000 €/m2 de moins que le secteur de la promotion privée. Ce faisant, nous drainons les accédants à la propriété et nous disposons de programmes qui arrivent à maturité, soit 320 logements en cours de construction, un  niveau jamais atteint depuis les années 1960 par Axanis.
C’est donc historique. Ce niveau d’activité est notamment lié au PSLA, que nous favorisons hors des zones ANRU où la TVA est déjà à un taux réduit. Certes, nos rythmes de ventes sont plus lents que ceux de la promotion privée, mais nous recevons de très nombreux prospects. Nous arrivons à maintenir cette production car un tiers se situe dans les zones aménagées.  L’aide qui permet cette production émane de charges foncières adaptées à l’accession sociale ainsi que de l’abondement du PTZ qui constitue un effet de levier. Quant au profil des acquéreurs, il va de la personne seule au couple avec trois enfants – âge moyen de 33 à 43 ans - et le foyer moyen dispose de 2700 € de revenus moyens mensuels. Enfin 70 % des clients sont des primo accédants dont 95 % peuvent prétendre au PTZ et prêt 0 % proposé par Bordeaux Métropole.  Parmi les opérations que nous réalisons ou allons lancer, quelques-unes sont significatives de notre démarche en matière de PSLA. Sur l’éco-quartier Ginko, nous avons une première opération en cours de commercialisation, Biloba, livrée fin 2016 et Samoa, près de Bordeaux-Lac, vient d’être lancée avec 60 logements, pour une livraison au 1er trimestre 2019. Nous sommes aussi présent à Bègles, sur la Zac des Sècheries, face à la mairie, avec Les Carrelets en PSLA classique ainsi que 40 logements en PSLA participatif qui vient d’être lancé. Hors métropole, Axanis a un projet à Martillac, près de Villenave d’Ornon, pour 10 logements en maison individuelle groupée en PSLA. Nous avons aussi lancé en juillet Les Jardins d’Arcachon, 12 logements en PSLA, du 2 au 4-pièces.
A Arcachon, cela représente un exploit avec un écart de 1400 à 2000 €/m2
avec les logements de la promotion privée. Nous avons en vue un terrain à Biarritz pour une opération en location-accession, confirmant, grâce à ce type de financement, une diversification géographique sur des zones tendues.

")