Paroles

La Maison à 15 Euros : Un Rêve Devenu Réalité !

Jeudi 5 mars 2009
La Maison à 15 Euros : Un Rêve Devenu Réalité !

L’Union des Maisons Françaises, nouvelle appellation de l’ex-UNCMI, regroupe en Languedoc-Roussillon une quarantaine de constructeurs de maisons individuelles engagés dans un processus de qualité et ardents défenseurs d’un « mieux vivre à la Française » en maison individuelle.


IME : Pourquoi devrait-on choisir un constructeur adhérent à l’Union des Maisons françaises plutôt qu’un autre ?

Jean-Jacques Ciano : L’Union des Maisons Françaises s’attache depuis 1961 à offrir toujours plus de fiabilité pour celui qui s’engage sur le chemin de la construction. Syndicat largement représentatif
de la profession (60% du marché français de maisons individuelles), l'Union des Maisons Françaises souhaite à travers les prestations de ses constructeurs, assurer un véritable "passeport qualité" aux futurs accédants à la propriété. Privilégier un constructeur adhérent à l’Union des Maisons Françaises, c’est choisir un interlocuteur unique... qui prend en charge votre maison individuelle, de sa conception à sa réalisation, qui vous laisse le droit de changer d’avis, qui vous propose un contrat réglementé et qui ne laisse aucune zone d’ombre, grâce à une notice descriptive dont le modèle est réglementé !

IME :
La maison à 15 € : un rêve ou une réalité ?

 

Jean-Jacques Ciano : La maison à 15 € est bel et bien réelle… Fin décembre, Christine Boutin a remis les clés à deux familles de l'Ain. Le Ministère du Logement a d’ailleurs mis en place un site web dédié, "Propriétaire de ma maison pour 15 euros par jour". Lors du Salon National de la Maison Neuve, Christine Boutin a annoncé près de 3 000 projets de maisons à 15 €/jour entérinés à la mi-septembre.

IME : En quoi consiste cette mesure ? 

Jean-Jacques Ciano : L’idée consiste à aider les jeunes foyers qui rencontrent des difficultés pour accéder à la propriété, à acheter leur résidence moyennant un coût de 15 euros par jour. Ce dispositif concerne aussi bien les maisons neuves achetées en VEFA (vente en l’état futur d’achèvement) que la construction d’une maison individuelle et vient d’être élargi au logement collectif. La charte préconise la construction de maisons de 85 m2 minimum sur un terrain d’au moins 250 m2 avec au minimum 1 emplacement de stationnement.
Le logement doit être livré « prêt à habiter », c’est-à-dire sans finitions de peintures et doté d’une cuisine susceptible de recevoir tous les équipements nécessaires.
Financièrement, l’opération –cumulable à un prêt à taux zéro majoré de 50% –coûte au bénéficiaire l’équivalent de 15 euros par jour, soit 450 € par mois (y compris les intérêts d’emprunt), hors terrain et déduction faite des aides pour le logement. L’apport financier est limité aux frais d’acquisition et d’hypothèque. Juridiquement l’opération se réalise en deux temps, sur le modèle du portage du foncier grâce au Pass Foncier : on achète d’abord la maison pendant 18 à 25 ans, puis le terrain les 10 à 15 années suivantes. C’est un organisme du 1% Logement qui achète le terrain à concurrence de 30 000 € (le reste du terrain étant financé avec la maison) à charge pour l’accédant de lui rembourser ce montant, avec les intérêts, une fois que la maison est remboursée. Ce dispositif permet de financer des maisons dont le prix est compris entre 150 et 180 000 € terrain inclu.

IME : C’est donc le moment ou jamais de faire construire sa maison… 

Jean-Jacques Ciano : Aujourd’hui attendre, c’est reculer. Le prix de l’habitat individuel n’ira pas en diminuant. Nous assistons aujourd’hui à un attentisme généralisé. Professionnels de l’immobilier, banques, clients etc. tout le monde observe la même attitude. Quand il n’y aura plus de promesse à faire, l’activité redémarrera plein pot !
Les pionniers de la maison à 15 € par jour l’ont bien compris. Les constructeurs de l’Union des Maisons Françaises sont à leur disposition pour les aider dans leur demande d’accession, rêve de 82% des français !

")