Paroles

Le marché de l'immobilier neuf de Bordeaux au 2nd trimestre 2017

Mercredi 18 octobre 2017
Dans sa nouvelle édition spéciale immobilier neuf de Bordeaux, J'achète mon 1er logement neuf a rencontré Laurent Mathiolon, Président de l'Observatoire Immobilier du Sud-Ouest.

Les propriétaires occupants reviennent en force

JM1LN : Confirmez-vous la forte reprise du marché de logements en 2016 à Bordeaux ?

Laurent Mathiolon : Au 2ème trimestre 2017, Bordeaux Métropole connait un des trimestres les plus dynamiques, des deux dernières années : avec +/- 1690 ventes nettes enregistrées, le 2ème  trimestre 2017 est l’un des trimestres les plus actifs jamais observés. Et ce porté notamment par un trés bon renouvellement de l’offre, les mises en vente n’ayant cessé d’augmenter pour atteindre le volume de 1689 logements ce trimestre.

Logiquement, l’offre commerciale demeure stable à environ 2950 logements, soit 5 mois de stock théoriques, un niveau particulièrement bas et illustrant un marché trés tendu et demandeur. Plus globalement, ce semestre est quasi identique en termes de ventes à celui de l’année dernière, phénomène qu’on constate sur la plupart des grands marchés métropolitains. 

Le marché est encore porté majoritairement par les investisseurs (59 % des ventes), bien qu’on observe un ralentissement de leur proportion au sein de l’activité totale (-13 points en un an). Leur nombre a pourtant progressé comparé au trimestre précédent (994 ventes contre 719 soit +38%) mais moins vite que celui des ventes à propriétaires occupants (700 ventes contre 467 soit +50 %), favorisées par les dispositifs d’aide en cours sur la Métropole (25 % des ventes en accession abordable et sociale).

Enfin, le prix/m2 moyen des logements collectifs poursuit sa tendance haussière, et ce de manière significative et continue. Au 2.me trimestre 2017, le prix/m2 moyen est de 3890 €/m2 hors stationnement, pour 3650 €/m2 il y a 12 mois, soit une progression de + 6,7 %, nettement au-delà des évolutions observées sur Nantes (+ 4,2 %), Montpellier (+ 3,6 %),  Toulouse (+ 3,4 %), et Lyon (+ 2,3 %).

Au regard du niveau du prix/m2 de l’offre sur le marché qui décroche du prix/mdes ventes pour la première fois, il est probable que cette valeur progresse à nouveaux dans les prochains mois. Attention toutefois aux conclusionstrop hâtives : l’augmentation du prix est aussi une conséquence de l’évolution géographiques des ventes au cours de ce trimestre. La "part de marché" de Bordeaux, plus chère, est de 32 %, pour 20 % pour le 1er trimestre 2016. 

 

JM1LN : Quelle est la situation globale sur le département de la Gironde ?

Laurent Mathiolon : Au 2.me trimestre 2017, l’ensemble Bordeaux-Arcachon confirme la forte activité de la région puisqu’il a enregistré près de 1900 ventes nettes, un des plus hauts niveaux enregistrés ces deux dernières années et ce, notamment grâce à une alimentation de l’offre en progression (+/- 2075 mises en vente ce trimestre). Comparé au 2.me trimestre 2016, l’activité reste en légère baisse de 4% environ. Illustration d’un marché trés demandeur, l’offre commerciale poursuit sa tendance à la baisse, pour atteindre fin juin 3520 logements environ, pour 4140 il y a 12 mois. La géographie des ventes s’est déplacée, puisqu’au 2.me trimestre on comptabilise 52 % des ventes sur la rive gauche de Bordeaux Métropole, 30 % pour la ville de Bordeaux, 9% pour la rive droite, moins d’1% pour l’ensemble des communes situées en périphérie de la métropole bordelaise. Le bassin d’Arcachon quant à lui représente 8% des ventes ce trimestre.

En synthèse, l’activité de ce premier semestre est assez comparable à celui du premier semestre 2016, positionnant le marché dans une tendance plutôt favorable, malgré le contexte législatif encore incertain pour cette fin d’année. La pésentation de la loi logement prévue demain devrait aider à lever le voile sur le comportement du marché dans les prochains mois. L’analyse que peut fournir l’OISO du territoire girondin sera bientôt plus fine puisque de nouveaux secteurs périphériques de report, en 2.me couronne du périmètre de la métropole bordelaise, viennent d’être ouverts à l’observation, et seront disponibles dès le 3.me trimestre.

 

L’Observatoire est une association déclarée Loi 1901 dont l’objet est la création, la gestion, et l’animation d’un observatoire du marché de l’immobilier neuf, ainsi que la mise en place d’un outil de gestion de base de données

En savoir plus sur www.oiso.fr

")