Paroles

Christophe Bouldouyre, Directeur régional Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon du Crédit Foncier

Samedi 15 octobre 2011
Financement immobilier, des solutions adaptées à chaque profil d'emprunteur.

Un accompagnement dans la durée, adapté à la situation de chaque client

 

Les interventions du Crédit Foncier se déclinent  selon trois axes. L’accompagnement  des accédants à la  propriété et les investisseurs dans leurs opérations d’acquisition d’une résidence principale ou secondaire. L’accompagnement des professionnels de l’immobilier dans le financement de leurs programmes. Mais aussi l’accompagnement des collectivités dans la mise en place des dispositifs d’accession à la propriété, tels le PSLA.

Nous sommes également en mesure, grâce à notre filiale Serexim, de proposer une expertise, l’évaluation d’un bien immobilier. Pour les particuliers, si nous pouvons accorder tout type de prêt, nous distribuons essentiellement des prêts aidés, Prêt Pass ou PTZ.

Nous nous attachons à offrir un financement approprié à la situation des personnes, en assurant un accompagnement dans la durée. Nous sommes ainsi le seul établissement financier à accorder des prêts d’une durée de quinze à quarante ans, sans coût supplémentaire. Nous avons dans ce cadre une approche globale. Nous tenons par exemple compte, pour analyser la solvabilité d’un client dans le cas de l’achat  d’un logement neuf, du gain financier lié aux économies d’énergie générées par le BBC. L’année dernière nous avons ainsi accordé, en Midi-Pyrénées, plus de 8 500 prêts, PTZ ou prêt principal, pour un montant total d’environ 600 millions d’euros, avec un montant moyen de 72 000 euros.

Nous intervenons par ailleurs fortement en faveur du logement social à travers le PSLA qui connaît aujourd’hui un net développement.  2011 est à divers point de vue  une année atypique. Le premier semestre s’est révélé peu dynamique.

Entre autres explications on peut évoquer le nouveau PTZ + qui demande un temps d’appropriation. Le PTZ + implique, pour les opérateurs immobiliers, une modification de leur stratégie. Susceptible de toucher de nouvelles strates socio-économiques, il peut permettre un redéploiement des programmes en faveur des propriétaires occupants.

Ceci dit on peut constater que le niveau des mises en chantier était bon au premier semestre 2011. On  peut tabler sur une certaine remontée des ventes.

La perspective de la fin du dispositif de défiscalisation Scellier,  mais aussi celle d’une éventuelle remontée des taux de crédit, devraient jouer en la matière un rôle incitatif. En ce qui concerne spécifiquement le Crédit Immobilier, non seulement nous n’envisageons pas à court terme une  augmentation de nos taux, mais encore nous allons opérer en septembre une baisse de ceux-ci.

")