Enquêtes

Ville de Sète

Lundi 28 janvier 2008

« L’objectif affiché par le Plan Local d’urbanisme est d’atteindre 45 000 à 50 000 habitants à l’horizon 2015… »

 


François Commeinhes, Maire de Sète, Président de la communauté d’agglomération du Bassin de Thau.

 

Une nouvelle ère s’ouvre pour l’urbanisme sétois. Après quelques années de sommeil, la ville renoue avec un certain dynamisme en matière de construction et notamment dans le secteur de l’habitat. Près de 250 logements neufs ont été en effet mis sur le marché au cours des six premiers mois de l’année 2007. Rencontre avec François Commeinhes, Maire de la ville.

 

Immobilier Mode d’Emploi : Les grues emplissent le ciel sétois, les ventes de logements neufs sont sur le point de battre des records… Que se passe-t-il donc à Sète en matière d’urbanisme ?

François Commeinhes : Plusieurs projets sont effectivement en train de sortir de terre en même temps… Ils s’inscrivent dans le cadre de la Programmation Urbaine que l’équipe municipale a mis en place en 2004. Le plus important est celui de la ZAC de Villeroy (450 logements). La plupart des recours ont été écartés. Tout devrait se régler très rapidement. La moitié des permis de construire des maisons individuelles ont été déposés et l’aménagement devrait se terminer en 2008. Les particuliers ont pu passer outre les recours, ce qui n’est pas le cas des promoteurs. La première résidence est d’ores et déjà annoncé en front de mer. Il s’agit du « Murano » construit par Guiraudon-Guipponi-Leygue… Les constructions de l’ancienne carrière du Ramassis, après avoir connu quelques aléas, sont aujourd’hui bien avancées. Rue Honoré Euzet, la réhabilitation du quartier est en cours… Sète a déjà gagné 5 000 habitants entre 1999 et 2005 et compte aujourd’hui 42 000 habitants. L’objectif affiché par le Plan Local d’urbanisme (PLU) est d’atteindre 45 000 à 50 000 habitants à l’horizon 2015…

Immobilier Mode d’Emploi : Quels sont les tenants et aboutissants de cette programmation urbaine réalisée en 2004 ?

François Commeinhes : Il s’agit d’une prévision urbaine pour les vingt années à venir qui consiste à : retisser la trame urbaine à l’Ouest, revoir l’accès à la ville par l’Est, développer le port et répondre aux besoins en logements en investissant les friches portuaires ou industrielles. Aujourd’hui, nous avons consommé tout l’espace disponible. C’est pour cette raison que nous procédons au renouvellement urbain en centre ville afin de réduire la vacance et de remettre sur le marché les logements inoccupés. Il y avait 6 000 logements vacants lorsque j’ai été élu. Il y en a aujourd’hui moitié moins !

Immobilier Mode d’Emploi : De nouvelles zones vont-elles être ouvertes à l’urbanisation ?

François Commeinhes : Sète souffre d’un gros problème de foncier lié à son coût, à la présence de l’eau dans le sous-sol qui génère un surcoût de construction et enfin un périmètre Seveso… A l’Ouest, nous prévoyons le développement d’une nouvelle zone entre le Triangle de Villeroy et le rond point du Vignerai. Ici, 450 logements sont prévus, dont 20% de logements sociaux, comme sur toutes les nouvelles zones aménagées. Nous avons confié cet aménagement à la SEM Elite. Nous maîtrisons d’ores et déjà le foncier, et les premiers terrains devraient être venus aux promoteurs au cours du premier semestre 2008. Nous avons lancé une révision du PLU sur une zone de 17 ha à l’Est de la ville, entre le port, l’avenue Maréchal Juin et l’avenue Gilbert Martelli (autour du restaurant Mac Donald – ndlr -). La ZAC « Entrée est – Secteur Sud » représente 700 logements environ dont 25% de logements sociaux. Déjà Pragma va réaliser une première opération près de la Clinique Sainte-Thérèse marquant ainsi le lancement de la restructuration de ce quartier. La zone sera libérée îlot par îlot selon l’avancement de la maîtrise foncière. Ce projet de l’entrée est de la Ville est porté pr le cabinet Alpha Ville qui a travaillé en amont. C’est un superbe projet avec un grand mail…un projet qui nous occupera globalement jusqu’en 2020 !

Immobilier Mode d’Emploi : On parle de la création d’un pôle multimodal…

François Commeinhes : En effet, l’actuelle gare pourrait s’ouvrir sur l’arrière côté étang. Cette gare « double face » disposerait ainsi d’un parking sur plusieurs niveaux et d’un accès pour les bus, le tout côté étang. Ce projet est d’autant plus important qu’en 2010, le TER cadencé devrait mettre Sète à 10 mn de Montpellier au lieu de 14. Nous avons d’ailleurs l’intention de créer une nouvelle zone d’activités tertiaires à l’Est de la gare, de part et d’autre de la voie ferrée. Nous pourrions faire ici des bâtiments de  bureaux et de logements qui bénéficieraient d’une surperbe vue sur le bassin du Midi…

Immobilier Mode d’Emploi : Quelle place accordez-vous au logement social ?

François Commeinhes : Nous imposons un quota de 20% minimum de logements sociaux dans toutes les nouvelles réalisations. Cette mesure a déjà porté ses fruits. Il y avait un taux de 16,12 % de logements sociaux à mon arrivée. Aujourd’hui, malgré l’augmentation du nombre de logements du parc privé, nous en comptons 17,55 % !
Il faudrait cependant que les autres communes de la communauté d’agglomération du «Bassin de Thau » contribuent à cet effort. Certaines n’ont pas plus de 5 % de logements sociaux…

")