Enquêtes

Saint-Jean de Luz

Lundi 18 octobre 2010

St-Jean de Luz prend de la hauteur environnementale

Considéré parfois comme le Saint-Tropez de la côte basque, Saint Jean-de-Luz ne limite pas ses ambitions en matière de logement à l’immobilier de prestige.

 


La ville a en effet elle aussi mis en oeuvre son éco-quartier. Alturan (« la hauteur » en basque) a été conçu en fonction de plusieurs objectifs, prenant en compte de manière prioritaire les critères du développement durable.
L’ensemble des constructions s’intègre en effet  dans le paysage en respectant les particularismes de celui-ci.
Les logements obéissent aux prescriptions de la haute qualité environnementale. Traversants, nord-sud, ils sont équipés de chauffe-eau solaires, et pour certains, de puits canadiens favorisant une meilleure régulation thermique, la gestion des eaux pluviales a par ailleurs été étudiée.
Enfin l’ensemble du quartier doit obéir à un principe de mixité sociale pour répondre à tous les besoins.
Mixité aussi dans la typologie des constructions mêlant petits collectifs, avec de petits immeubles de R+1 à R+3 maximum, habitat individuel groupé et quelques maisons individuelles.
247 logements ont ainsi été prévus, avec  des livraisons s’échelonnant  jusqu’en 2011.
110 logements sont destinés à la location sociale, 55 logements à l’accession sociale à la propriété, 65 au marché libre avec un plafonnement  du prix, et 17 dans le cadre de lots à bâtir.
Quatre opérateurs interviennent, en partenariat, sur le site. L’organisme de logement social Habitat Sud Atlantique pour les logements locatifs sociaux et en accession sociale à la propriété, CIL de Bayonne, également  pour le locatif, la société Immobilière Sud Atlantique pour l’accession libre à la propriété, les 17 lots à bâtir étant commercialisés par la Ville de Saint-Jean-de-Luz.

")