Enquêtes

Rénovation urbaine, quartier des Salins, projets sur la Zac Est

Lundi 10 juin 2013
À Sète, rénovation urbaine, quartier des Salins, projets sur la Zac Est…François Commeinhes revient sur les grands projets urbains de Sète qui feront l'actualité en 2013.

Rénovation urbaine, quartier des Salins, projets sur la Zac

Est…François Commeinhes revient sur les grands projets urbains de Sète qui feront l’actualité en 2013.

François Commeinheis

Quelle est la problématique du logement à Sète ?

François Commeinhes : Durant des années, la population a eu des difficultés à se loger faute de production de logements mais aussi en raison de prix de l’immobilier trop élevés. C’est pourquoi nous avons mené une politique offensive et ambitieuse pour répondre aux besoins de logements et favoriser le renouvellement urbain et la mixité sociale. Cette volonté correspond à l’attente de la population et Sète atteindra les 20 % de logements sociaux prévus par la loi Solidarité et renouvellement urbain d’ici 2020. Nous avons aujourd’hui 18,1 % de logements sociaux sur la commune et nous avons, pour y arriver, mis en place des mesures pour soutenir cette production : nous accordons des subventions aux bailleurs sociaux et les exonérons de la TLE ; Nous obligeons les promoteurs – cette mesure sera inscrite dans le plan local d’urbanisme – de réserver 20 % des logements construits au logement social et très social.

Que recouvre la rénovation urbaine à Sète ?

Philippe Commeinhes : Cette volonté de reconstruire la ville sur la ville donne lieu à de nombreux programmes immobiliers comportant des logements sociaux. Parmi les opérations en cours d’achèvement, je peux citer Via Nostra, rue de la Savonnerie, pour 45 logements, dont 9 locatifs sociaux. C’est aussi le cas du St-Honoré, rue Euzet avec 37 LLS, tout comme le Tivoli, rue Sémard, avec 9 LLS ou encore Chais Saint-Louis, rue Maurice Clavel, avec 49 logements. En 2013, de nombreux projets seront lancés ou livrés : Quai de Bosc, 129 logements, dont 23 en LLS ainsi que de nombreux immeubles dans l’Ile Sud. Evoquer la rénovation urbaine est indissociable du PRQAD qui rappelle que Sète a obtenu une aide de plusieurs millions d’euros de subventions au titre du programme national de requalification des quartiers anciens dégradés. L’objectif est de permettre de remettre sur le marché, en majorité à tarifs sociaux ou conventionnés, 118 logements insalubres dans les quartiers Saint-Louis, Révolution et Ile Sud.

Quel est l’enjeu du nouveau quartier des Salins ?

Philippe Commeinhes : C’est la grande opération de l’entrée Ouest de Sète. Après la stabilisation puis la consolidation des sols, les voiries principales et les réseaux ont été réalisés. Le chantier de la résidence Thalia, réalisée par le promoteur Optimo, pour 50 logements, a démarré. D’autres chantiers vont être lancés en 2013 : une résidence hôtelière de 134 logements, des programmes de logements locatifs sociaux et deux résidences privées de 55 et 67 logements. Au final, le quartier comptera 21 % de logements sociaux, une résidence hôtelière 4* de 134 appartements, des commerces de proximité, des équipements publics et de loisirs ainsi que la création d’un mail central et d’espaces de rencontre et d’échange, desservis par des cheminements doux.

La Zac Est verra le jour à plus long terme ?

Philippe Commeinhes : Il s’agit d’une requalification complète prévue pour créer une aire propice à l’activité économique et au logement. Pour limiter la charge foncière de l’opération, nous avons confié à l’Etablissement foncier public régional la mission de préemption et de portage foncier dans le secteur Sud. La ZAD, d’une superficie de 98 ha, comprendra 25 % de logements sociaux. Dans la Zac entrée est secteur Sud, entre la place Mangeot et la nouvelle entrée du port, dont l’aménageur est la société d’aménagement Elit, de nouvelles opérations immobilières sont à l’étude concernant la création d’un pôle administratif avec Pôle emploi, le Tribunal d’instance, la CCI, le CCAS, quelques logements privés. Tout cela est prévu entre 2013 et 2014. Est également prévu un centre de consultations médicales avec le Pôle Santé Thau sur 4 900 m2.

Où en est le PLU de Sète ? Quelles sont les orientations ?

Philippe Commeinhes : Le nouveau PLU a été arrêté au conseil municipal du 18 décembre dernier et sera voté fin janvier 2014. Plusieurs nouveautés sont à l’ordre du jour. Nous intégrons 32 éléments paysagers classés à protéger comme la Pointe Courte. Nous souhaitons limiter l’urbanisation sur Saint-Clair. Ce PLU affirme la volonté d’accélérer la construction de logements sociaux avec la fixation d’un taux par zone. Enfin, de nouvelles règles vont protéger les commerces du cœur de ville et nous allons favoriser l’activité économique avec la densification des constructions dans les zones à vocation économiques, avec des règles propres à permettre le développement des activités portuaires. Nous allons ainsi réaménager le port, en concertation avec le Conseil régional. Il s’agit d’organiser une base de plaisance pour les bateaux de 20 à 40 m. Sète a un statut incontournable en Méditerranée. Malgré la conjoncture, le tonnage de l’activité portuaire a augmenté en 2012. Au delà, le port doit s’appuyer sur les terres et nous allons nous tourner vers des communes comme Poussan, Lézignan ou Pézenas, à proximité de l’autoroute. Tout ceci est de nature à créer des emplois dans des zones qui en ont besoin.
 

")