Enquêtes

Pessac

Vendredi 14 octobre 2011
Avec l'aménagement du centre-ville, la création de l'éco-quartier du Lartigon permettra de donner une cohérence nouvelle au tissu urbain.

Un urbanisme durable pour faire le lien entre le centre et la périphérie.

Avec la réalisation de l’éco-quartier du Lartigon, Pessac met en œuvre une véritable stratégie de développement urbain articulée autour d’un objectif majeur : développer une offre de logements avec une mise en relation harmonieuse du centre et de la périphérie.

Confié à deux opérateurs, Icade et Aquitanis, l’aménagement du Lartigon, sur un projet de l’agence d’architecture Leibar & Seigneurin, implique la construction de 22 000  m2 environ, avec 290 logements en prévision, associant, dans une logique de mixité, logements locatifs sociaux, accession sociale à la propriété et logements destinés au marché libre, avec des surfaces commerciales et des services. Le quartier du Lartigon s’inscrit en fait dans un ensemble plus vaste, le PAE (programme d’aménagement d’ensemble) du Pontet.

Une vaste démarche d’aménagement autour de la ligne B du tramway, soit une trentaine d’hectares, avec plus de 700 logements en perspective, des commerces, des services, divers équipements, un stade et un parc urbain de 5,5 hectares. L’éco-quartier du Lartigon représente la première phase de ce vaste projet.

Le Lartigon s’inscrit par ailleurs dans le prolongement de la ZAC du centre. Sur une surface d’environ 9 hectares, la ZAC du Centre, dans une logique de développement durable,  implique la construction d’environ 200 logements et de 3 000 m2 de surfaces commerciales, avec divers équipements publics.  Désormais largement avancé, cette opération de rénovation du cœur de ville s’appuie par ailleurs sur une restructuration et une valorisation des espaces publics. 

Deux opérations, une cinquantaine de logements au total, ont déjà été respectivement réalisées par Domofrance, spécialisé sans le logement social, et Icade Immobilier. Aquitanis, office public de l’habitat de la communauté urbaine, a également livré un petit ensemble de 16 logements sociaux et 400 m2 de commerces. La Foncière logement a également livré une dizaine de maisons de ville.

Actuellement deux résidences, représentant 61 logements, réalisées par Bouygues Immobilier, sont en travaux pour une livraison d’ici la fin de l’année. Un autre îlot, situé à l’entrée de la ZAC doit prochainement faire l’objet d’un concours associant promoteurs et architectes. Les travaux d’aménagement des espaces publics, emblatiques du centre, place de la 5ème République, autour de la mairie et de l’église sont désormais achevés.

Mais au-delà de ces opérations, deux programmes d’envergure sont aujourd’hui en projet, explique Christophe Piette, responsable du service urbanisme, dans le cadre de l’opération «50 000 logements » lancée par la CUB. Deux sites sont concernés .Un vaste secteur allant de la limite avec Talence jusqu’au centre ville, confié à l’agence AUC, et un espace depuis Mérignac jusqu’au sud de Pessac, autour de la troisième phase du tramway, confié à l’agence Chemetoff.

")