Enquêtes

Nîmes Des Reserves Foncieres Suffisantes Pour Des Projets Ambitieux

Mercredi 7 avril 2010

« Des réserves foncières suffisantes pour des projets ambitieux »
 


Jean-Paul Fournier, Sénateur-Maire de Nîmes, Président de Nîmes Métropole

 

Immobilier Mode d’Emploi : Nîmes Métropole a été l’un des pionniers en matière de Pass-Foncier® en Languedoc-Roussillon. Pourquoi ?

Jean-Paul Fournier : Nîmes Métro-pole voit, chaque année, sa population croître de façon sensible. Le PLH de la Communauté d’agglomération, sur la période 2007-2012, est clairement orienté en faveur du primo-accédant. L’engagement de Nîmes Métropole en faveur du Pass-Foncier®, déclaré d’intérêt communautaire, est un dispositif que nous estimons novateur et qui joue un effet de levier avec la TVA à 5,5 % et la majoration du PTZ, ce qui entraîne mécaniquement des baisses de mensualité tout en offrant des garanties à l’accédant. Il s’agit d’un maillon essentiel dans le parcours résidentiel qui permet, en outre, de rétablir la rotation au sein des logements sociaux. Dans le respect de son PLH et du SCOT, cet outil permet de sécuriser les revenus modestes et favorise la mixité sociale.

IME : Quels sont les projets marquants pour l’année 2010 ?

Jean-Paul Fournier : Au Nord de la ville, dans le secteur nord Gambetta, l’OPAH va permettre de développer l’offre locative à loyer modéré et concernera entre 275 et 280 logements. 
Au sud-est de Nîmes, Mas Lombard est un éco-quartier, qui permettra de construire entre 800 et un millier de logements sur environ 40 ha. Les 60 ha restants seront aménagés en espaces verts. Il s’agit de créer un « Parc Habité » pour privilégier la qualité de vie dans un environnement alliant espaces verts et déplacements doux. Ce chantier démarrera probablement en 2011. À l’Est, le quartier Hoche-Sernam comprend la réalisation d’un campus universitaire qui ouvrira ses portes en 2013 et 160 logements étudiants seront déjà livrés à la rentrée 2010 dont 60 logements du Crous. Ce projet correspond à une vraie demande. Nous réalisons dans ce quartier des acquisitions foncières pour un projet qui prévoit, à terme, la construction d’environ 800 logements basés sur la mixité sociale.

IME : Comment voyez-vous l’avenir de ce territoire ?

Jean-Paul Fournier : Nîmes Métropole aura gagné entre 20 000 et 25 000 habitants supplémentaires d’ici dix ans. C’est dans cette
perspective que nous préparons ces opérations d’aménagements sur lesquelles il conviendra de créer des équipements adaptés. La métropolisation est en marche et, après Alès, nous devons nous rapprocher d’Avignon, Sète ou Montpellier.
Nîmes reprend enfin sa place et nous avons en outre la chance de disposer de suffisamment de foncier pour assurer un développement maîtrisé du territoire.
Enfin, Nîmes Métropole a officialisé sa participation à la réalisation, à Manduel, de la ligne nouvelle à grande vitesse de contournement Nîmes Montpellier. Cette gare sera reliée au réseau TER et aux transports en commun de l’agglomération avec un Train Tram et la nouvelle ligne à grande vitesse permettra de faire circuler aussi bien le TGV que le fret.

")