Enquêtes

Montpellier et Agglo : Ce Sont 1 300 Logements Qui Vont Etre Lances Sur les Zac

Mercredi 7 avril 2010

Les nouveaux quartiers de Montpellier  

 



On ne change pas une recette qui fonctionne : depuis trente ans, Montpellier développe son urbanisme à travers les ZAC. Les dernières en date constituent les fleurons de la ville.

 

Aujourd'hui, les ZAC des Jardins de la Lironde, ZAC Parc Marianne nord, Jacques-Cœur, Consuls de Mer et Malbosc sont en cours ou en fin d’urbanisation et les ZAC d'Ovalie, les Grisettes, Avenue de la Mer (est et ouest), Nouveau Saint-Roch et Parc Marianne Sud complètent l’armature urbaine. Hélène Mandroux, maire de Montpellier, résume bien la logique des projets urbains de la ville : « 2010 verra sur le plan d’urbanisme émerger un nouveau Montpellier.  En effet, le  Montpellier du milieu du XXe siècle s’est étendu vers la Mosson avec François Delmas.
Le Montpellier de la fin du XXe siècle s’est développé vers le Lez avec Georges Frêche. Le Montpellier d’aujourd’hui et de demain continue vers le Lez, mais aussi se rééquilibre en franchissant la voie ferrée  tout au long de son parcours et va se compléter avec les projets qui vont émerger de l’appel à idées sur le site de l’EAI ». 
À l'horizon 2015, l'ensemble de ces ZAC permettront, la création de près de 20 000 nouveaux logements, dont quelque  5000 logements sociaux. « Pas moins de treize Zac sont en cours de réalisation et la mise en oeuvre de la 3e ligne de tramway, accélérée par Georges Frêche, poursuit la logique de densification urbaine, souligne Philippe Saurel. La crise a certes entraîné un rephasage des projets, mais, grâce à une politique foncière adaptée et dont la priorité repose sur le développement d'une mixité urbaine et sociale, nous ne connaissons pas la crise ».

 

Rive Gauche, Zac « éco responsable »

Ce quartier de Port-Marianne se situe au sud-est de la ville de Montpellier le long de la rive gauche du Lez, entre  l’avenue Théroigne de Méricourt au nord, l’autoroute A9, au sud et l’avenue de la Mer, à l’est. Ce secteur sera desservi par la future ligne 3 du Tramway de l’agglomération de Montpellier, avec un arrêt prévu Place Pablo Picasso, au nord-est de la ZAC. Rive Gauche représente une superficie de 9 hectares et comprendra à terme 1 500 logements de R+5 à R+8), 43 000 m2 de commerces et bureaux en bordure de l’avenue Raymond Dugrand, redessinée sur le thème de la rambla, ainsi que 800 places de parking public. Le programme répond aux critères de mixité sociale en proposant différents types de logements : logements locatifs sociaux et aidés, logements en accession sociale et logements en accession libre.

ZAC Nouvel Hôtel de Ville : bâtiment-phare

À l’intersection entre le centre ancien et les nouveaux quartiers de Port Marianne, dans le prolongement de l’opération Consuls de Mer, quartier qui compte 2 800 logements à l’heure actuelle, le futur Hôtel de Ville, confié à l’architecte Jean Nouvel, en constituera l’élément dominant. Une fois achevé, le programme du quartier nouvel Hôtel de Ville qui comporte également des commerces, des services et quelque 250 logements nouveaux, portera le nombre de logements à 3.000 dans la Zac Consuls de Mer.
Le parc public paysager de 4 hectares qui sera aménagé représente un point fort du programme de la nouvelle mairie. Avec ses plantations de pins, ses pelouses et ses enrochements, ce parc sera accessible à tous depuis la place Antonelli. Parmi les autres projets notables, sont prévus l’aménagement des berges du Lez en voies piétonnes et cyclables en continuité du parc public et des circuits existants mais aussi la construction de nouveaux programmes de logement (250 environ, dont 50 logements sociaux), des bureaux, des commerces et un hôtel…
Ce futur monument public est empreint de symboles : premier projet urbain du XXIe siècle, bâti en bordure du Lez, a été conçu comme le bâtiment phare d’une ville portuaire, telle que Jacques Cœur l’avait imaginée dès 1440 et le maire Pagézy à la fin du XIXe siècle. Il est un des éléments important du programme de développement urbain que Georges Frêche a lancé à partir de 1977.

Ilôt H-La Mantilla : une nouvelle page urbaine s’écrit à l’Est

Dernier îlot entrant en construction sur la Zac Port-Marianne-Jacques Cœur, l’ilôt H, pour lequel ont été retenu les promoteurs Pragma et Bouygues Immobilier (architecte Jacques Ferrier). Ce projet immobilier d’une surface de 32 000 m2 comprendra notamment 3 300 m2  de bureaux, 364 logements dont 102 logements étudiants et 65 logements sociaux, un parking d’un millier de places….
L’idée générale de la Zac a été d’organiser un quartier autour du bassin Jacques-Cœur, le long du Lez. La majeure partie de ce quartier est composé de logements en habitat collectif. À ce jour, 5 des 6 îlots constituant la première tranche (partie nord de la Zac) sont achevés, le 6ème étant en cours de travaux. Cinq îlots constituent la partie sud, dont le dernier est l’îlot H. L’achèvement de la Zac est prévu en 2014. Comme le souligne Jacques Ferrier, architecte, « le projet vise la norme Bâtiment Basse Consommation énergétique et s’inscrit dans mon engagement en matière de développement durable ».

Ovalie et Grisette structurent l’Ouest

Au Sud-Ouest de la ville de Montpellier, entre, au Nord la rue de Bugarel, au Sud, l’avenue de Toulouse, le quartier Ovalie fait partie, avec le quartier des Grisettes, d’un des grands projets de développement urbain de l’Ouest montpelliérain. Ce nouveau quartier contribue notamment à marquer l’entrée Ouest de la Ville et la transition entre le périurbain et la ville, et à désenclaver certains quartiers existants, et en particulier le quartier de Bagatelle.  Dans ce quartier résidentiel, déjà en partie réalisé, l’économie d’énergie occupe une place prépondérante et la production d’eau chaude solaire ainsi que l’optimisation de l’isolation des constructions occupe une place prépondérante. Tandis Qu’Ovalie a déjà bien démarré, c’est la Zac des Grisettes qui fait figure de petite dernière dans ce secteur. Ce secteur représente un secteur d’urbanisation de 20 hectares environ et 1 500 logements (dont 30 % de logements locatifs sociaux, 25 % de logements en accession aidée, 45 % en accession libre), en plus du  futur parc du Mas Nouguier, vaste poumon vert de l’Ouest de l’agglomération, avec un paysage viticole préservé où les vendanges seront réalisées chaque année.
A l’horizon 2013 seront livrés plusieurs commerces de proximité : pharmacie, boulangerie, salon de coiffure et supérette.Comme le souligne Philippe Saurel, « La Zac des Grisettes se veut être un éco quartier », en respectant la première vertu du développement durable : l’intégration dans son site.
Ce secteur sera desservi par la future ligne 2 du Tramway de l’agglomération de Montpellier, à deux stations de la salle de spectacle Victoire 2 et de la piscine Amphitrite  de Saint-Jean-de-Vedas.


Le centre a son « Grand Cœur »

Après avoir beaucoup grandi hors de ses murs, la Ville de Montpellier donne aujourd’hui la priorité au centre-ville et aux 71 000 habitants qui le font vivre. C’est l’objectif de l’opération "Grand Cœur", lancée fin 2003. Animé par une équipe pluridisciplinaire, ce projet a pour ambition de rénover et d’améliorer le cadre de vie des habitants dans le centre ancien et dans les quartiers qui l’entourent : Figuerolles, Gambetta, Gares, Antigone, les Aubes, les Beaux-Arts, Boutonnet, les Arceaux.
Des actions de toutes natures sont réalisées : construction et réhabilitation de logements, relance du commerce et de l’artisanat, aménagement de places, lutte contre le bruit, verdissement et mise en lumière des espaces publics, piétonnisation de l’Ecusson. Des opérations d’envergure confortent cette revitalisation du centre-ville dont l’aménagement du Nouveau Saint-Roch, dont la conception a été confiée à Paul Chemetov et Emmanuel Nebout, D’une surface de 15 ha, cette Zac prévoit la réalisation d’un programme mixte prévisionnel de 120 000 m2 de SHON, associant 1500 logements, 30 000 à 50 000 m2 de bureaux et de commerces, 30 000 m2, équipements publics de niveau communal et de proximité et un parc public de 1,5 ha. Ce nouveau quartier situé au cœur de Montpellier viendra prendre place sur les emprises ferroviaires contigües à la gare Saint Roch dans le cadre d’une grande opération de renouvellement urbain réalisée en partenariat avec la SNCF et RFF.

")