Enquêtes

Maison individuelle : du rêve à la réalité

Vendredi 11 septembre 2015
Ce n'est ni une rumeur, encore moins un slogan commercial. Le secteur de la maison individuelle redémarre dans plusieurs régions françaises. En Aquitaine, c'est une réalité.

Maison individuelle : du rêve à la réalité

« On parlait de crise depuis 2008. Il y a un moment où ce n’est plus une crise dont il s’agit mais d’un nouvel état qui fait prendre conscience aux particuliers que devenir propriétaire de sa résidence principale constitue un placement dans le plus pertinent des produits d’épargne retraite ». A l’instar de Jacques Dufort, président d’I.G.C., les principaux acteurs du marché de la construction de maison individuelle en Aquitaine ne sont pas loin de penser la même chose. Comme le constate depuis des années Didier-Paul Armand, président de l’UMF, les particuliers motivés pour devenir propriétaires de leur maison franchissent désormais le pas. Ainsi, on n’attend plus une fin de crise, des opportunités soudaines promises par on ne sait quel gourou de la prospective, d’autant que, comme le souligne encore Jacques Dufort, « les taux d’intérêts sont encore ridiculement bas ».

Les ventes repartent en Aquitaine

Selon l’institut Caron Marketing, l’indicateur de conjoncture des ventes en maison individuelle diffus fait apparaître , au niveau national, des résultats attendus depuis des années. Sur 314 constructeurs, les ventes ont progressé de 21 % entre juin 2014 et juin 2015, et même de 13 % entre mai et juin 2015. Après deux années où l’activité était morne, celle-ci amorce une reprise qui semble se confirmer de mois en mois. Certes, les disparités existent au niveau régional. L’Aquitaine figure justement parmi les territoires à basculer dans la croissance, avec une progression de 3 % des ventes sur un cumul de douze mois, soit exactement dans la moyenne française. La région bénéficie finalement de plusieurs flux d’acquéreurs en maison individuelle : « Hormis les jeunes ménages qui sont toujours handicapés faute d’un PTZ mal distribué, souligne Didier-Paul Armand, nous observons un intérêt grandissant de la part des primo-accédants tardifs, de 35 à 40 ans ou ceux qui ont vendu, louent pendant une certaine période avant de disposer d’un apport personnel confortable pour acheter leur habitation individuelle ». Les professionnels observent également le souhait de personnes du Nord de la Loire de résider à Arcachon, voire sur la côte landaise et ce grâce à la réduction des temps de parcours procurés par la LGV qui mettra Paris à 2h de Bordeaux lors de sa mise en service en 2017.

Rigueur et innovation des constructeurs de maisons

Du groupe I.G.C. à C.M.A. en passant par GCI Construction Habitat ou le groupe HDI, les acteurs régionaux figurant parmi les leaders réalisent une progression de leur activité plus forte que la moyenne. Ainsi, quand Stéphane Bertèche, directeur commercial de CMA évoque une croissance de plus de 20 % au second semestre, Jean-Marc Delpech, PDG du groupe HDI, qui aura réalisé 1 300 ventes en 2015, annonce le doublement de la production de maisons, actuellement de 250, sur les seules régions Poitou-Charentes-Aquitaine. Les constructeurs rivalisent de démarches innovantes à l’instar du groupe I.G.C. et de sa maison Chôra (pour n’en citer qu’une), de nouveautés comme avec Demeures d’Occitanie (groupe HDI), qui consacrera une partie de son positionnement sur les maisons de moyenne et haut de gamme, entre autres avec « Les Exclusives ».


Pour autant, le point commun entre tous ces constructeurs reste la Loi de 1990 régissant le contrat de construction, clé de voute de la maison individuelle et garantie la plus solide pour les futurs propriétaires qui franchissent ce pas décisif.
 

")