Enquêtes

Littoral : Des Reponses Adaptees a L’habitat Residentiel

Mercredi 7 avril 2010

Littoral : des réponses adaptées à l’habitat résidentiel 

 



Non seulement les communes du littoral, de manière parfois très différentes, construisent de plus en plus dans un soucis de développement durable, mais elles repensent aussi l’aménagement de leur territoire sans oublier de réhabiliter le parc de logements.

 

La Grande-Motte met en place plusieurs chantiers

La Grande-Motte a connu l’une des croissances démographiques les plus fortes du Languedoc-Roussillon en passant, en quelques années d’un statut de station touristique à une ville balnéaire qui devrait d’ici quelques années avoisiner 10 000 habitants permanents. Pour ne pas « devenir une ville banale ou dortoir » selon les termes de Stephan Rossignol, son maire, la commune s’est fixée de se lancer dans un projet de « ville durable », avec « la modernisation de notre Ville dans son ensemble, c’est la deuxième étape de la mission Racine ». Plusieurs chantiers vont être lancés à partir de cette année.
Le premier concerne la réhabilitation de l’Avenue de l’Europe, dont les travaux devraient démarrer fin 2010, début 2011 avec un objectif : retrouver et préserver la perspective vers la mer et affirmer la vocation de cette avenue comme un axe structurant et majeur de la ville. Un second chantier concerne, lui, la mise en valeur de la façade littorale, avec la restructuration du bord de mer entre 2013 et 2014, notamment via l’harmonisation des bâtiments et, à moyen terme, l’agrandissement du port, qui devrait pouvoir accueillir 600 bateaux supplémentaires.
C’est aussi à ce chantier qu’est intégré le réaménagement du point zéro, où plusieurs opérations sont en cours de réalisations, dont celles de Nexity George V, Bouygues Immobilier et Dominium.

Palavas lance des logements pour répondre à la demande locale

Pour cette commune dont le port de plaisance occupe la quatrième place du littoral, devant La Grande- Motte et derrière Saint-Cyprien, les projets ne manquent pas. Dans une commune qui passe de 7 500 à 60 000 habitants, la demande de logements est forte. C’est d’autant plus vrai que la population permanente a connu une croissance de 13 % entre deux recensements.
En raison de son environnement, Palavas, sur une superficie de 860 ha, compte 560 ha d’espaces particulièrement protégés. Et sur les 300 ha restants, 250 sont déjà urbanisés ! Cette situation n’empêche pas la réalisation de deux projets d’importance, répondant notamment aux besoins de logements des ménages de la commune. Le premier sera situé dans le secteur de la Pourquière, vers Carnon, avec la réalisation d’un ensemble locatif de 90 logements sociaux et d’une caserne de sapeurs-pompiers. En bord du parc du Levant, la commune prévoit un second projet, baptisé Le Parc du Levant, de 280 logements, en habitat principal ou secondaire, avec une cinquantaine de logements sociaux. Les deux opérations seront lancées cette année 2010 pour une livraison prévisionnelle fin 2011.

")