Enquêtes

Le Bassin d'Arcachon et le marché de l'immobilier

Jeudi 25 avril 2019
Le Bassin d'Arcachon et le marché de l'immobilier

Bassin d'Arcachon : un marché si spécifique 

 

Après la fin des grands projets, le marché du Bassin d’Arcachon connaît un passage teinté de morosité. Pourtant, une nouvelle offre se fait jour.

 

Entouré de pins, le Bassin d’Arcachon est un petit miracle ouvert sur l’Océan Atlantique, une mer intérieure à échelle humaine. Autour d’Arcachon, ville centre, se dresse des kilomètres de sable et de plage, tantôt lovés en plein centre-ville, tantôt léchant l’ambiance de jardins maritimes. Nervure à proximité des commerces et des restaurants du centre, la promenade du Front de Mer la plage d’Arcachon s’étend sur quelques 800 mètres et rappelle l’histoire de ce lieu où thalassothérapie, climatothérapie et thermalisme firent les beaux jours d’Arcachon dès le 18ème siècle, ce territoire devenant une commune à part entière par décret de Napoléon III en 1857.

Le marché du Bassin reste un marché spécifique comme le sont les zones littorales, c’est-à-dire avec plus de résidences secondaires, des résidences de tourisme et une demande locations saisonnières. Selon l’OISO, l’activité a connu au 4ème trimestre 2018 un recul qui n’a fait que confirmer une année morose. Avec 40 % de baisse des ventes en un an (254 au 4ème trimestre 2017 pour seulement 134 au 4ème trimestre 2018). Le marché est en outre peu alimenté, avec 102 mises en vente au dernier trimestre contre quasiment le double un an avant. Malgré des prix en progression ( 4 215 € :m2 hors parking contre 4 074 €/m2 au 4ème trimestre 2017), les investisseurs restent majoritaires, privilégiant l’aspect patrimonial. Dans ce contexte, la moitié de l’offre sont supérieurs au prix moyen des ventes. Si de nouvelles opérations étaient proposées sur le marché, elles permettraient probablement d’élargir l’éventail de l’offre. 

 

Une offre bien répartie

Bonne nouvelle ! L’offre revient sur la commune d’Arcachon avec Cogedim qui lance, rue Georges Méran, une résidence de 98 logements, nommée « La Belle Saison ». Il s’agit de trois bâtiments pouvant être qualifiés «  d’hôtels particuliers », en forme de villa avec entrée indépendante,  dans un front de rue. Il s’agit d’une approche architecturale dans le style arcachonnais avec des avant-toits et l’utilisation de briquettes. Du studio au 4-pièces, la résidence dévoile de petits jardins et répond à une demande de résidence principale, mais aussi secondaire ainsi qu’à des investisseurs patrimoniaux. Le prix moyen  (parking inclus en sous-sol) est de 5 400 €/m2 pour une livraison au 4ème trimestre 2022.

Le Bassin d’Arcachon déploie un chapelet de petites communes très actives avec une offre de logements adaptée. A la Teste-de-Buch, IDEAL Groupe livrera au 4ème trimestre 2019 l’opération So’Dune, une petite opération qualitative de 11 logements dans le secteur du golf international du Pila, dont 7 maisons de 3 et 4-pièces et d’appartements requalifiés, pour un prix moyen de 4 500 €/m2 parking compris pour les appartements et 4 600 €/m2 pour les maisons, au cœur d’un cadre paysagé boisé.. A noter que le promoteur Aquipierre lance son nouveau projet Le Parc de la Séoube, au milieu d’un parc paysagé de 5 hectares avec 69 logements, composés d’appartements et de villas dans le  style traditionnel du Bassin, à quelques minutes du centre-ville en vélo.

Sur la commune de Gujan-Mestras, ID&AL Groupe propose la résidence « Grand Angle », pour secundo accédants et seniors notamment. L’opération de 15 logements, du 2-pièces au 5-pièces duplex, est sise en secteur diffus, à un prix moyen de 4 200 €/m2 pour une réception au 1er trimestre 2020. De son côté LP Promotion propose « Horizon Nacré », 41 appartements, du 2 au 4-pièces, au 131 Cours de Verdun. Elle est située à 650 du front de mer et à 700 du centre-ville. Les appartements sont commercialisés à partir de 199 900 € pour une livraison à partir du 2ème trimestre 2021. 

Enfin, à Marcheprime, à mi-chemin entre Bordeaux et le bassin d’Arcachon, Axanis réalise une opération d’aménagement avec la réalisation de 28 logements en accession sociale, à seulement 20 minutes de la Gare de Saint-Jean, pour une livraison début 2020.

En s’éloignant du Bassin d’Arcachon, c’est a Belin-Beliet, proche du Parc naturel régional des Landes de Gascogne, que Sefiso Atlantique réalise enfin 24 maisons individuelles modulables du 3 au 5-pièces, à partir de 164 000 €, avec jardin de 300 m2 et parking. 

")