Enquêtes

Landes et Pays Basque : dernières nouvelles d’un marché dynamique

Mardi 3 janvier 2017

La reprise du secteur du logement neuf profite au Sud Aquitaine et s’observe dans la plupart des communes qui disposent d’une offre, qu’elle soit en accession sociale, en haut de gamme ou plus traditionnelle.

Par sa diversité géographique, entre le piémont pyrénéen au nord, la montagne au sud et ses 32 km de côte au fond du golfe de Gascogne à l’ouest, avec son climat doux et clément, le Pays Basque continue d’attirer et, au-delà, le Sud Aquitaine. Pour le président de la FPI, Alain Ferrasse, ce territoire composé des Landes et du Pays Basque « connaît une forte dynamique qui se traduit par une augmentation des ventes de 18 % au cours des six premiers mois de l’année 2016 ». Côté mises en vente, la progression est sensible sur la même période, mais l’offre a tendance à baisser légèrement, ce qui indique le rythme soutenu du secteur du logement neuf dans ces secteurs. L’essentiel de l’activité est concentrée sur Anglet (115 ventes au 2ème trimestre) et Bayonne (110 logements), le solde étant dispersé sur de nombreuses communes, soit du littoral, soit plus en retrait, pour un prix moyen de 4 100 €/m2, stable, mais connaissant de fortes disparités selon les programmes. « Le Pays Basque affiche deux marchés distincts, explique Florian Barbe, Directeur commercial d’Aquitaine Vinci. L’un est de très haut de gamme comme à Saint-Jean-de-Luz ou Guéthary avec des vues mers et des opérations en hyper centre. L’autre répond au flux migratoire et est observé à l’intérieur des terres, devenant pour partie un marché de report par rapport au secteur de Bayonne et Anglet ».
Caractéristique du Sud Aquitaine, explique Alain Ferrasse, « le marché est porté par l’accession, notamment la secundo accession, qui représente 45 % des ventes, avec une progression de 30 % en l’espace de 12 mois ». Le président de la FPI dévoile aussi un élément très intéressant : « Seulement 15 % des ventes sont effectuées en secteur aménagé, la majorité des opérations étant réalisées en secteur diffus. Pour autant, il convient d’être prudent sur l’avenir, car les collectivités, soucieuses des prix du foncier, veulent limiter la production de terrains. Or, en tarissant l’offre foncière sur le marché, notamment de la Côte Basque, le risque est d’arriver à l’effet inverse, à savoir une flambée rapide des prix ». Pour l’instant, l’offre nouvelle de logements n’est pas encore véritablement concernée par cette crainte et les prochains mois devraient confirmer ces tendances encourageantes observées depuis des mois.

Un éventail de logements adapté

Dans le Pays Basque, à Anglet, où la modification en cours du PLU vise à mieux maîtriser la qualité urbaine, architecturale et paysagère des projets, tout en encadrant les droits à bâtir, plusieurs projets sont en cours de commercialisation ou en projet. Sagec Atlantique commercialise Carré 64 dans le centre-ville, une résidence contemporaine de 50 logements, du 1 à 4 pièces autour d’un jardin suspendu, avec des appartements attiques au dernier étage et de vastes terrasses. Commercialisée à un prix moyen de 4000 €/m2, cette opération sera livrée au 1er trimestre 2018. Le promoteur lance aussi une toute nouvelle opération avec Le St-Jean, dans le quartier éponyme,  Seixo Habitat est aussi présent dans ce secteur avec Haritz-Ondo, 17 logements, à seulement 10 mn à pied de la mairie ou encore Résidence Iturri, 28 appartements du 2 au 4 pièces et qui devrait être livré au cours du 2ème trimestre 2017. Bouygues Immobilier réalise avec Arborescence, une résidence de 78 logements insérée dans un environnement boisé et proche de la ligne C, pour une livraison attendue à partir du 1er trimestre 2018.
Aux côtés d’Anglet, Bayonne joue toujours un rôle de locomotive et synonyme de très belles résidences. On ne peut s’empêcher de penser à Art’Déco, une résidence de 17 logements, reconversion de l’immeuble des Postes du Vieux Bayonne, et signée Belin l’Immobilier. Inaugurée le 8 septembre, cette résidence a eu les honneurs de la FPI Aquitaine Poitou Charente pour la capacité de Belin l’Immobilier à proposer une réhabilitation tout en conservant la structure et l’âme du lieu. Côté offre, Bouygues Immobilier vient de commercialiser sa nouvelle opération Villa Ronsard, située dans le cœur de Bayonne, dans le quartier très prisé de Paulmy, qu’il livrera au 3ème trimestre 2018. C’est dans le quartier d’Arrousets, proche de l’Adour, que Kaufman & Broad livrera au 2ème trimestre 2018 Villa Gaïa, 40 logements sous forme de trois bâtiments, dans un secteur calme et mitoyen d’une zone boisée, à proximité du centre-ville. Avec Brises de l’Adour, dans le quartier Saint-Esprit, lancé en juillet, Kaufman & Broad propose une résidence de 22 logements à quelques minutes du centre-ville, pour un prix moyen de 3 700 €/m2, avec une livraison programmée au 4ème trimestre 2017. Quant à Vinci Immobilier, il démarre la commercialisation de la Résidence Ellaia, sur le site de l’ancienne clinique Lafourcade, dans le quartier Saint-Léon – Marracq, avec 128 logement, à un prix moyen de 4058 €/m2, pour une réception fin 2018. C’est aussi sur la commune qu’AFC Promotion propose, en surplomb de l’avenue Foch, une résidence de 10 appartements, du 2 au 4 pièces, baptisée Les Arènes, et attendue pour le 2ème trimestre 2018. Par ailleurs, ExterrA par Domofrance lancera début 2017 son opération Les Hauts de Bayonne, avec 10 maisons d’un côté, et, de l’autre, sous la forme d’un collectif de 45 logements, pour une livraison programmée fin 2018. A noter qu’ID&AL groupe, déjà présent à Bayonne, commercialisera une nouvelle opération courant 2017.
Sur la Côte, l’attrait de Biarritz se confirme et, surtout, la possibilité d’y réaliser des opérations. Sagec propose en avant-première Villas Tamaris, livrées au 4ème trimestre 2018 tandis que Seixo Habitat commercialise les derniers logements de la résidence Ego Aldea, 33 logements livrés fin 2016. Quant à Vinci Immobilier, qui sera présent à Ustaritz début 2017, il vient de livrer Les Erables, à Saint-Jean-de-Luz, 48 logements face aux Halles. Le COL propose une résidence sur la commune d’Ustaritz, baptisée Kiroleta, 45 logements dont six lots à bâtir, pour une livraison au 1er semestre 2018.   
D’autres résidences étoffent l’offre, comme celle de Kaufman & Broad avec Hegoaldea, 70 logements, une résidence senior, mais aussi des logements intermédiaires, en plein centre-ville d’Hendaye, pour la livraison d’une première tranche attendue au 2ème semestre 2018.
A noter enfin que le Sud des Landes reste attrayant et doit faire face à une demande récurrente. Sagec Atlantique commercialise à Ondres
Les Jardins d’Hestia, 57 logements, à 3000 €/m2 habitable, pour une livraison fin 2017. Le COL livrera au cours du 2ème semestre 2018, la résidence Jacques Duclos, 62 logements, du T1 au T5.
Quant à Seixo Habitat, le promoteur commercialise deux opérations : la première est sise en plein centre d’Angresse, avec le programme Résidence Herretera, à un prix moyen de 3400 €/m2 parking compris, pour une livraison fin 2017, comme pour la seconde, Escadenza, 14 logements à un prix moyen de 2800 €/m2, à Benesse-Maremne.
Enfin, sur la proche commune de Labenne, Aquipierre lancera en octobre le chantier d’un programme de 11 logements, Le Marensin, une petite résidence de deux niveaux en secteur B1 et proche de Bayonne.

")