Enquêtes

La Grande Motte

Mardi 15 mars 2011

« La Grande Motte se distingue grâce à ses projets structurants »


Stephan Rossignol, Maire de La Grande Motte et Conseiller Régional

 

Immobilier Mode d'Emploi : En 2010, vous aviez lancé plusieurs projets liés à l’habitat : où en êtes-vous ? 

Stephan Rossignol : En nous appuyant sur le Schéma directeur, nous poursuivons les projets structurants mis en place. C’est le cas du Point Zéro qui verra au cours de l’année 2011 à l’arrivée des nouveaux habitants au sein des opérations réalisées par les promoteurs. Au total, nous aurons 140 logements neufs principalement constitués de 3-pièces et 4-pièces et qui seront occupés par des familles. Le centre de thalassothérapie va doubler sa surface actuelle et une partie verra la commercialisation de logements qui devraient être livrés d’ici à fin 2012. Une autre opération, dont le permis de construire est signé, est sise sur le site de l’ancienne discothèque proche du centre nautique et concerne la réalisation de 32 appartements qui devrait démarrer au printemps pour un achèvement en 2012. L’opération la plus récente est celle des terrains de la Prairie du golf, réservée depuis les années 1980 et qui, au départ, devait permettre la réalisation d’équipements publics. Or, avec la résidentialisation du secteur, l’objectif n’est plus le même. Sur 12 000 m2, 28 candidats promoteurs et aménageurs s’étaient portés candidats pour un projet où ils avaient carte blanche mais dans le cadre d’un cahier des charges, notamment sur le plan environnemental, avec, par exemple, la construction de logements BBC. Parmi les cinq finalistes, nous avons retenu le groupe Angelotti qui a répondu à nos souhaits avec un projet de lotissement de 20 maisons avec des espaces verts protégés et un environnement paysager agréable. Estimé à 3 Me, le terrain a été vendu 3,6 Me, ce qui n’est pas négligeable pour la commune. Le dépôt de permis est récent et l’objectif de livraison est prévu pour septembre 2012. Le foncier est devenu très rare à La Grande Motte et ce terrain était réservé depuis trente ans. Le projet de logements intervient dans un contexte où nous avons bien observé la forte demande sur le secteur du Point Zéro.

Immobilier Mode d'Emploi : Quelles sont les orientations de la commune en matière de réhabilitation ? 

Stephan Rossignol : C’est une préoccupation importante et, avec le concours de la Région Languedoc-Roussillon, une commission se met en place. Ainsi, Nicolas Michelin qui a été choisi pour mener une étude de requalification de l’immobilier de loisirs. L’architecte s’est déplacé à La Grande Motte et a été séduit par l’architecture unique de la commune. La réhabilitation est un enjeu majeur pour la région et si rien n’est fait pour ces stations – parmi lesquelles La Grande Motte est la plus préservée de toutes - qui ont plus de quarante ans d’existence, les effets s’en feront sentir rapidement.

Immobilier Mode d'Emploi : Revenons aux grands projets, comme celui de l’avenue de l’Europe…  

Stephan Rossignol : Il était temps de rendre à l’Avenue de l’Europe son visage de grande avenue en ouvrant sa perspective vers la mer et affirmer son rôle de passerelle entre la ville permanente et balnéaire. C’est le premier grand projet du Schéma directeur, estimé à 7 Me HT. D’ici à mai-juin, le jury choisira le lauréat parmi les trois architectes sélectionnés  (sur 21 candidats).  Les travaux devraient être lancés en 2012 pour une livraison fin 2013. D’ici à la fin du mandat, nous lancerons la seconde partie de cette restructuration du cœur de ville et du front de mer, aujourd’hui un peu défiguré et envahi par des enseignes inesthétiques. Quant à l’agrandissement du port, l’étude d’implantation a été réalisée et nous avons la possibilité de la réaliser dans le cadre du domaine portuaire pour y implanter entre 600 à 800 anneaux supplémentaires. Une étude d’impact commerciale permettra de définir l’implantation de nouveaux commerces. L’opération a été chiffrée autour de 40 Me et ne sera pas achevée avant 2014 ou 2015.

 


Immobilier Mode d'Emploi : Comment qualifieriez-vous l’année 2011 pour la commune ?  

Stephan Rossignol : C’est une année charnière. Nous venons de lancer un recensement depuis le début de l’année et nous dépasserons les 8 500 habitants permanents, sans compter la population qui réside six mois par an à La Grande Motte. Aujourd’hui, 70 % des commerces sont ouverts à l’année alors que c’était un phénomène rare il y a encore dix ans. En étant proches de Montpellier et Nîmes, nous nous distinguons des stations nouvelles. Par ailleurs, la Communauté de communes du Pays de l’Or va se transformer en agglomération fin 2011 et prendre la compétence des transports. Nous aurons ainsi la possibilité d’organiser des transports réguliers entre Palavas, Mauguio-Carnon, Saint-Aunès et La Grande-Motte mais aussi entre notre territoire et Montpellier. C’est une étape importante si l’on veut accueillir les nouveaux arrivants, dont des étudiants, dans de bonnes conditions. Enfin, nous revenons aux fondamentaux de La Grande Motte en créant un mobilier urbain spécifique, comme les candélabres que nous installons dans le quartier du Couchant. Nous voulons conserver l’originalité qui distingue notre commune depuis la fin des années soixante, avec cette exceptionnelle architecture dessinée par l’architecte Jean Balladur.

")