Enquêtes

Saint-Jean-de-Vedas

Lundi 17 octobre 2011

Isabelle Guiraud, maire de Saint-Jean-de-Vedas « Roque Fraïsse accueillera à terme 4 500 habitants »

Immobilier Mode d'Emploi : Quand va être lancée le projet de la  Zac Roque Fraïsse ?

Isabelle Guiraud : Tout d’abord, je veux souligner que cette Zac a été créée début 2008, antérieurement à l’arrivée de l’équipe municipale et que ce dossier a vivoté pendant un an. Le choix de l’aménageur, la Serm, avait déjà été décidé et nous avons voulu reprendre l’ensemble du dossier, notamment sur l’esprit et la conception de ce projet. Nous avons, en juillet 2009, observé les projets de Rennes et Nantes avant de réunir un comité consultatif. Le projet initial prévoyait 1 900 logements et nous l’avons réduit à 1 750, ce qui est déjà considérable pour une commune comme la nôtre qui totalise 9 000 habitants. En effet, la Zac, qui sera aménagé sur une période de 10 à 12 ans de part et d’autre de la ligne du tram entre l’avenue de Librilla et la RD 613 accueillera, à terme, environ 4 500 habitants. Nous avons souhaité favoriser une mixité sociale, avec une répartition comprenant 25 % de logements sociaux, 25 % de logements en accession à la propriété et 50 % en logement libres. Réduire le nombre de logements sur une telle zone, de 30 ha en réalité, permet de conserver un équilibre en privilégiant l’aménagement de l’espace public. Le début des travaux est prévu au 2ème trimestre 2012 avec une première tranche de 360 logements étalés sur 2013 et 2014. En tout cas, nous verrons les premiers arrivants au 2ème semestre 2013. Nous passons donc à la phase opérationnelle et les lots sont en cours d’attribution.

Immobilier Mode d'Emploi : En quoi s’agit-il d’un éco-quartier ?

Isabelle Guiraud :  Les bâtiments sont bio-climatiques et nous allons concentrer nos efforts sur la gestion de l’eau, de l’énergie, des espaces publics. Les construction ne dépasseront pas trois niveaux plus attiques, c’est-à-dire un 4ème étage qui ne se voit pas nécessairement. Le collectif est privilégié et même si l’on comptera quelques maisons de villes, l’individuel pur y sera très peu présent. Difficile de faire autrement au regard du PLU.

Immobilier Mode d'Emploi :  La question du logement social est-elle une priorité ?

Isabelle Guiraud : Bien sûr ! Nous comptons au moins 80 familles attendant un logement social sur la commune ! Avec à peine 5 à 6 % de logements sociaux, nous avons un réel retard et il manque au bas mot 550 logements pour être conforme à la loi SRU. Dans ce contexte, nous avons mis le PLU en révision pour imposer 30 % de logements sociaux sur toutes les opérations de promotions réalisées sur la commune, à l’exception de la Zac qui comporte déjà une forte densité de logements.

Immobilier Mode d'Emploi : Quelle va être la place de la commune dans l’agglomération ?

Isabelle Guiraud : Nous faisons partie de la première couronne de Montpellier, qui connaît de nombreux projets de développements de ce type. Nous resterons la quatrième commune de l’agglomération mais nous allons devenir une petite ville avec des équipements structurants. Notre rôle va consister à faire réussir la greffe de la Zac Roque Fraïsse avec le village ancien. Parmi les projets suivants, nous soutiendrons le prolongement du tramway sur la RD 613 et nous espérons que ce secteur sera requalifié car il scinde la commune en deux parties. Au cours de la 2ème tranche de Roque Fraïsse, nous souhaiterions faire dévier, dans la mesure du possible, le flot de circulation – 20 000 véhicules/jour- par la création d’une place centrale, en la répartissant plus harmonieusement que ce n’est le cas aujourd’hui. Ceci-dit, la Zac n’est pas impactée par l’extension du tram. Evidemment, le SCOT est passé par là et à un horizon plus lointain, nous disposons d’une Zad de 80 ha, contigüe à l’actuelle Zac en direction de Montpellier, qui constituera, dans des densités moindres, la future zone d’aménagement urbaine de Saint-Jean-de-Vedas.

En chiffres : Saint-Jean-de-Vedas (34430)

Superficie (km2) : 12,9

Population : 8 761 h

Revenu net déclaré moyen par foyer fiscal (€) : 30 804

Part des résidences principales : 94,7 %

Principal projet : Zac Roque-Fraïsse (1 750 logements)

(Source : Insee 2008, DGFIP)

")