Enquêtes

Investir ou habiter au Nord-Ouest de Toulouse

Lundi 4 décembre 2017
La production de nouvelles opérations dans le nord-ouest est largement justifiée et renouvelée, grâce au dynamisme d'un bassin d'emploi à forte valeur ajoutée qui gravite autour de Blagnac.

Le Nord-Ouest toulousain, valeur ajoutée de la métropole

 

Blagnac est sans conteste la porte d’entrée de la métropole toulousaine, notamment par son aéroport international, qui vient de battre, en juillet 2017 son record de passagers mensuel (855 000 personnes). La commune, à la pointe de l’aéronautique européenne et mondiale, est à la fois berceau de l’A380, siège d’Airbus Group (ex-EADS), d’Airbus ou encore d’ATR, mais aussi un vaste bassin d’emploi déployé sur 800 hectares dédiés à l’économie avec 40 000 emplois pour 24 000 habitants.

Par exemple, l’implantation officielle du centre d’Airbus Group à Blagnac permet de regrouper environ 1 500 salariés jusqu’ici répartis entre Paris, Munich et Toulouse.

C’est donc non seulement la commune de Blagnac qui est porteuse d’un important réservoir d’emplois qui irradie l’ensemble du territoire nord-ouest de la métropole qui recouvre peu ou prou celui de l’ancien SIVOM Blagnac Constellation, avec les communes de Beauzelle, Aussonne, Cornebarrieu, Seilh et Mondonville.

C’est aussi sur ce secteur, où la demande de logements est soutenue, que l’urbanisation a pris notamment la forme de deux opérations majeures en matière d’urbanisation : Andromède, à Blagnac et Monges Croix du sud, à Cornebarrieu, qui toutes deux, reposent sur une ligne force de la politique urbaine de la métropole, celle de rapprocher lieux résidentiels et lieux d’activité. Avec Andromède, qui fête une décennie d’existence cette année, entre Beauzelle et Blagnac sur 210 hectares dont 70 dédiés aux espaces naturels, c’est près de 4 900 logements qui seront réalisés à terme, sans compter 11 000 m2 de commerces et services, 200 000 m2 de bureaux et les nombreux équipements. Outre la mixité de fonctions d’Andromède, toutes les typologies d’habitat existent, que ce soit en accession ou en locatif.

À Beauzelle, Saint-Agne Promotion réalise « Le Domaine d’Opale », au pied du tramway T1, avec 55 appartements et 28 villas en pleine propriété. Un appartement 3-pièces de 70 m2 habitable avec 100 m2 de terrasses est commercialisé à 300 000 € tandis qu’une villa de 4-pièces l’est à partir de 255 500 €. Les villas seront livrées au 1er trimestre 2019 et les appartements au second trimestre 2019.

À Blagnac, Cogedim livrera « Grand Angle » (Zelidom y commercialise des lots) en 2019 avec 39 logements commercialisés à 3 900 €/m2.

À l’Ouest de Blagnac, Cornebarrieu a la particularité de présenter l’autre projet urbain le plus ambitieux de ce territoire du nord-ouest avec la Zac Monges-Croixdu-Sud, dont la seconde phase a été récemment lancée par Oppidea pour une livraison des premiers logements dans un an et demie. Cette Zac qui couvre 57 hectares, comprendra 2000 logements à terme. On trouve sur cette opération d’aménagement des opérateurs aussi divers que Green City et Colomiers Habitat avec « Le Clos d’Agate », 105 logements livrés en août 2018, ou Zelidom avec « le Parc de Cydele », 12 maisons individuelles et 33 logements dit intermédiaires, en R+2, avec des entrées indépendantes, pour une livraison fin 2017, les maisons étant commercialisées entre 196 000 et 245 000 €. On pourrait également citer Mesolia, avec « Résidence l’Avant-Garde », 30 logements, dont le démarrage des travaux intervient cet automne pour une livraison fin 2018. La Zac Monges Croix du sud compte déjà près de 500 logements livrés.

 

Des programmes immobiliers recherchés

 

Les communes d’Aucamville, Fenouillet, Seilh, Saint-Jory, Aussonne ou Mondonville déploient aussi une offre de logements neufs qui complète bien celle concentrée sur les deux projets urbains suscités. Rien ne serait plus erroné que de résumer en effet le Nord-Ouest à Andromède et Monges Croix du Sud qui, tout en constituant deux courroies essentielles à la production de logements, ne représentent pas la totalité de l’offre en cours de réalisation. Même Blagnac et Cornebarrieu proposent des opérations en secteur diffus. C’est le cas de celle qu’Icade lance près du centre-ville de Blagnac, lequel est redynamisé par le projet « Blagnac Centre 2020 », en septembre 2017, pour 22 logements, du studio au 5-pièces, destinée à la fois à la résidence principale et aux investisseurs, à une moyenne de 4 000 €/m2, pour une réception au 4ème trimestre 2018.

Quant à Eiffage Immobilier, il commercialise, avec la résidence «Tendance », 35 logements à proximité de la mairie ou du parc Odyssud et son lac et à deux pas du tram T1 (arrêt Pasteur Mairie de Blagnac). Les logements sont commercialisés à 3 800 €/m2, parking compris, et il convient d’y ajouter deux maisons de ville, à la fois destinés à des propriétaires occupants ou investisseurs. La livraison interviendra au dernier trimestre 2018.

 

À Cornebarrieu, Nexity livrera début 2019 « Le Domaine de Cornebarrieu », 36 villas et duplex avec jardins (sous forme de bastides divisées en quatre), sur la route de Pibrac, en lisière d’un espace naturel. Disposant de vues dégagées, les villas 4 pièces sont commercialisées à 240 000 €, avec un démarrage des travaux en octobre 2017.

À Saint-Jory, dans la deuxième couronne de l’agglomération toulousaine, au confluent de l’Hers-Mort à l’est et de la Garonne à l’ouest, Cogedim développe deux programmes. Le premier, « Promenade des Sens », représente 65 logements sous forme de mixité avec des maisons individuelles, des groupes d’habitations ainsi qu’un bâtiment d’appartements : « La mixité est clairement l’une des demandes de la clientèle », explique Benoît Michaud (Cogedim). Les maisons individuelles sont commercialisées entre 2 800 et 3 300 €/m2, pour une livraison mi 2019. Cogedim lance par ailleurs « Les Bastides du Lac », avec des maisons individuelles et des habitations groupées. Lancée en juillet dernier, l’opération comprend 72 logements, commercialisés entre 2800 et 3 300 €/m2, pour une livraison fin 2019.

 

Découvrez les autres enquêtes de Toulouse et son agglomération, en téléchargeant GRATUITEMENT la nouvelle édition de J'achète mon 1er logement neuf : ici.

")