Enquêtes

Gard

Mercredi 7 avril 2010

GARD…

 


Par sa croissance démographique, le Gard se classe au 4ème rang national et la population départementale s’est accrue de 8 100 habitants par an au cours des dix dernières années. Autant dire que, dans ce contexte de forte attraction, les projets en matière d’habitat se multiplient.

 

Agglomération d’Alès : golf, habitat durable et logements sociaux

Le secteur d’Alès connaît un réel dynamisme et le fait que la commune-centre ait bénéficié, in extremis d’un classement en zone B2, lui ouvrant droit au dispositif de défiscalisation Scellier, n’y est sûrement pas étranger. Cette mesure correspond aux demandes de la FPC auprès  du ministère du Logement et doit permettra ainsi à Alès de développer et renouveler son parc locatif privé.
Parmi les projets d’aménagement ou de construction, certains retiennent l’attention en cette année 2010. C’est le cas de Saint-Hilaire-de-Brethmas et de ses 4 281 habitants, où une maîtrise foncière de 150 ha, sous la houlette d’Alain Prat, architecte spécialisé dans la réalisation de golfs, va voir l’émergence d’un parcours de 18 trous et d’un parcours « école » de neuf trous, avec une vue imprenable sur le mont Lozère et l’Aigoual. Alain Prat a également pour charge de définir les zones propices à la construction des deux zones économiques, des parcelles dédiées à l’habitat, où prendront place des villas et un hôtel ainsi que différentes infrastructures de voirie d’accès. Le Grand Alès aura ensuite, soit à transmettre le projet clé en main à un aménageur privé ou réaliser le golf et confier son exploitation à un privé dans le cadre d’une délégation de service public.

 

Des logements BBC à Saint-Christol

Projet ambitieux s’il en était, la ZAC de Valès et ses 13 ha devraient constituer l’un des poumons verts de Saint-Christol-lez-Alès et l’un des projets les plus marquants du Grand Alès. En effet, cette zone d’aménagement concertée, dont les travaux débutent en avril 2010 pour la première tranche et qui devraient s’achever en 2012, est clairement orientée vers le développement durable. Commercialisé par Bama, ce projet de la Zac affiche la volonté d’appliquer les normes en vigueur liées aux réglementations thermiques, comme la RT 2012, et ceci se traduit par des constructions BBC pour la résidence de logements groupés et THPE (Très haute performance énergétique) pour le collectif, tous deux équipés d’un chauffage solaire. Concrètement, au cœur du site, une première résidence BBC en R+1 se déclinera sous forme de 48 logements collectifs, en location et à la vente tandis qu’une seconde résidence en R+2 comportera 45 logements sociaux. En périphérie, à la manière d’un chapelet d’îlots, il est prévu des terrains à bâtir pour 90 maisons individuelles et 17 villas. Pour s’adapter à ce nouvel apport de population, la commune de Saint-Christol-lez-Alès va aggrandir le groupe scolaire Mérignac, le foyer socio-éducatif et aménagera des voies douces cheminant vers les bois, le parc municipal du Rouret et son centre sportif.

Logement social : 100 nouveaux logements par an

En matière de logements sociaux, le nouveau Plan stratégique de patrimoine (PSP), voté fin 2009, et dont l’application court jusqu’en 2017, intègre les travaux entrepris dans le cadre de la rénovation urbaine des Cévennes et des Prés-Saint-Jean (ANRU).  L’OPH du Grand Alès se fixant comme objectif d’être un acteur majeur du logement social non seulement sur le Grand Alès mais également sur l’ensemble des départements du Gard et de la Lozère » explique Max Roustan, Député-maire d’Alès et président de la Communauté d’agglomération. Par exemple, la construction de logements neufs va croître d’une centaine par an, ce qui représente une croissance globale de 12 % du patrimoine sur toute la période. Des projets vont ainsi voir le jour à Pont-Saint-Esprit, à Bagnols-sur-Cèze, à Saint-Geniès-de-Malgoires ou encore à Robiac-Rochessadoule. À noter que 30 % de ces logements seront construits en Prêt Locatif Aidé d’Intégration (PLAI), ce qui induit des loyers plus bas pour des locataires se situant en dessous de 60% des plafonds de ressources.


Uzès repense son urbanisme

Parmi les villes de même importance, Uzès demeure la commune la moins imposée dans le département du Gard et s’affiche avec un nombre record de 755 entreprises pour 7 935 habitants recensés, devant Beaucaire, Saint Gilles ou Villeneuve-lès-Avignon. 
La commune d’Uzès, de part son important patrimoine historique architectural et urbain, attire de nombreux touristes venant pour quelques jours ou semaines et faisant fonctionner son économie. La révision actuelle de son PLU consiste à préserver cette attractivité, tout en luttant contre la muséification du centre historique.
On peut observer cette dernière par le changement de destination de logements se transformant en commerces et par l'accroissement du taux de résidences secondaires. Dans ce contexte, Uzès veut favoriser l’installation de familles avec enfants sur le territoire, et en développant les équipements nécessaires à leur maintien.
La construction du projet de PLU doit être validé avant d'être soumis à l'enquête publique et devrait intervenir en fin d'année 2010. Par ailleurs, le document concernant le secteur sauvegardé d’Uzès, et élaboré il y a environ 40 ans, va prochainement entrer dans une phase de révision. Enfin, parmi les équipements en cours de réalisation, les arènes Jean Clément avancent à grands pas et la future salle de boxe verra le jour en cours d’année, un projet, à l'initiative de la ville d’Uzès, qui s’inscrit dans le cadre d’une construction durable.

Beauvoisin lance 25 Pass-Foncier®

Avec la Zac de la Clastre, la commune de Beauvoisin, avec ses 3 500 habitants, est entrée à son tour dans la démarche du Pass-Foncier® en fin 2009.En effet, le conseil municipal a voté le 20 octobre 2009 le principe d’une subvention municipale, préalable nécessaire à la mise en place de 25 Pass-foncier® sur la première tranche de la ZAC de la Clastre, qui devrait compter au total près de 300 logements.
Les habitants de Beauvoisin sont concernés par cette aide pour acquérir leur logement en 2010 sur cette nouvelle opération d’aménagement qui comporte des terrains à bâtir pour maison individuelle. Le programme sera complété ultérieurement par de petits immeubles destinés au marché locatif aidé.

")