Enquêtes

Gagnac

Mercredi 29 septembre 2010

GAGNAC : Une urbanisation à forte empreinte écologique

 

Commune la plus au Nord de la communauté d'agglomération du Grand Toulouse, située à proximité du bassin dynamique d'Aéroconstellation et des moyens de communication (périphérique, aéroport), Gagnac a subi une forte expansion ces dernières années. Cette commune de 436 ha compte actuellement environ 2850 habitants.

 

Un nouveau quartier malgré un foncier limité

 

Si la demande de logements est très forte sur le Grand Toulouse, Gagnac ne dispose que de peu de foncier disponible. Cependant Michel Simon, Maire de Gagnac, entend développer un quartier à fort potentiel sur la zone de l'Espagnoulet qui représente une belle superficie de 16ha. Cette langue de terrain qui fait angle entre la Voie Romaine et la route de Lespinasse devrait accueillir au moins 300 logements mixtes dans un futur proche puisque l'ossature de l'ensemble du projet sera idéalement définie en 2012. Des opérations de logements seront ainsi proposées incluant une offre locative privée et sociale ainsi que de l'accession à la propriété. Avec 70 logements sociaux existants, la commune souhaite ainsi prolonger son effort.

 

Ce projet résidentiel devrait être accompagné par la réalisation de centres commerciaux (Super U, Aldi) et d'une maison de retraite de type EPHAD. Il sera attenant à une zone appartenant à la commune de Lespinasse qui devrait  devenir d'ici peu une base de loisirs. Michel Simon, engagé dans la protection de l'environnement, annonce déjà que les programmes qui sortiront de terre respecteront la norme BBC, voire même la RT 2020 et seraient ainsi des bâtiments BEPOS* en avance sur la législation (*Bâtiment à énergie positive, produisant plus d'énergie qu'il n'en consomme).

 

Sur le reste de la commune, il ne reste que quelques disponibilités foncières en diffus qui devraient surtout donner lieu à terme à des petits lotissements. Le Maire envisage ainsi d'atteindre les 3500 habitants dans les 10 ans à venir. La grande quantité de zones classées inondables sur la commune constitue le principal facteur limitant quant à la disponibilité de terrains.

 

Un poumon vert à préserver

 

La commune, située en bord de Garonne, dispose d'un espace naturel d'envergure, ce qui constitue un véritable poumon vert à préserver. « Je pense qu’une exploitation intelligente du site nous permettrait d’en faire un domaine dédié à la détente » explique Michel Simon. Ainsi, il souhaite privilégier et préserver la faune et la flore, développer des parcours santé et de ballade dédiés aux piétons et aux cyclistes. L'aménagement du bord de Garonne a donné lieu à l'installation de bancs et de barbecues à la Gèze. Un travail de réflexion est également en cours quant à la réalisation de pistes cyclables reliant le centre et la nouvelle passerelle, inaugurée en Juin. Réalisée au Nord de la commune, elle relie la ville de Seilh, en passant au travers de ces grands espaces boisés.

 

Gagnac a fait l'acquisition du château du Parc de la Gravette afin d'en faire le nouvel Hôtel de Ville. Le parc pourrait également accueillir la maison des anciens ou encore un relais d'assistantes maternelles. La Mairie actuelle deviendrait ainsi la maison des associations. Le tissu associatif de Gagnac est d'ailleurs très dynamique avec 1500 adhérents à l'Association Sportive et Culturelle de Gagnac qui est la plus importante. Pour Michel Simon, «  la richesse de la vie associative est primordiale pour la commune qui a besoin de dynamisme pour ne surtout pas devenir un village dortoir ».

 

La commune encourage ainsi la vie commerçante, son coeur se trouvant Place de la République. Pour Michel Simon il est indispensable de « garder la vie sur place ». Les commerces de proximité du centre-ville bénéficieront d’une attention particulière afin que la création de moyennes surfaces sur la zone de l'Espagnoulet ne vienne pas nuire aux petits commerces qui animent le centre urbain. Quant au marché de plein vent, il réfléchit à une évolution du concept traditionnel du marché du dimanche matin afin de mieux répondre aux besoins des Gagnacais: « ...peut-être un nocturne... », nous glisse-t-il.

 

Le bassin d'emploi est surtout situé dans le Blagnacais et le long de la N20, ce qui entraîne quotidiennement un fort trafic. Consciente de la situation et soucieuse de répondre aux besoins de ses concitoyens la Mairie travaille au développement des transports en commun. Elle compte ainsi profiter de l'arrivée du tramway à Beauzelle pour créer des lignes de liaisons puis pour améliorer la desserte de Fenouillet et des environs.

 

 

 

 

 

 

 

 

")