Enquêtes

Floirac

Vendredi 14 octobre 2011
Avec la ZAC des Quais, Floirac réalise une continuité urbaine entre la rive gauche et la rive droite.

 Nouveau quartier et renouvellement urbain. 

Intégrée au GPV des Hauts de Garonne, l’ORU Bas Floirac s’inscrit dans une démarche de revalorisation et de diversification du parc de logements.

Au débouché du futur pont Jean-Jacques Bosc, Floirac participe, comme le secteur Bastide en cours d’aménagement, au rééquilibrage de l’agglomération sur la rive droite de la Garonne. La ville fait aujourd’hui l’objet de plusieurs opérations d’urbanisme qui s’inscrivent, pour la ZAC des Quais, dans une démarche d’aménagement avec la création d’un nouveau quartier, ou le cadre d’opérations de renouvellement urbain, intégrées au GPV (grand projet de ville) des Hauts de Garonne,  comme le quartier Libération et les sites des Clairières de Flore et des Etangs. « Ces opérations s’appuient sur une volonté de reconquête des friches industrielles présentes sur le territoire de la commune » explique Denis Rouillon, chargé de la politique de la ville. «C’est le cas du secteur qui a vu la création de la ZAC des Quais, ou des Clairières de Flore sur l’ancien site de l’entreprise Black Clawson.

L’objectif est de développer un habitat diversité, dans les formes urbaines, la typologie, collectif et individuel, avec une réelle mixité sociale. Il s’agit aussi de permettre à la population locale de trouver un logement accessible, tout en se donnant les moyens d’accueillir de nouveaux habitants. Et les opérations de renouvellement urbain visent aussi à proposer une nouvelle image, plus valorisante, de ces quartiers ».

Une opération intégrée à Euratlantique

La ZAC des Quais représente à terme, sur une quarantaine d’hectares,  la construction d’environ 1 200 logements, avec environ 30% de logements sociaux. 350 logements ont déjà été construits et 600 autres doivent être livrés courant 2012.

Cinq opérateurs interviennent déjà sur le site : Aquitanis, Domofrance, Mésolia, Icade et Bouygues Immobilier. Le programme implique la réalisation de bâtiments de faible hauteur, des maisons de ville, et des pavillons individuels, avec des espaces publics très végétalisés. La ZAC des Quais est par ailleurs intégré à l’un des volets de l’opération Euratlantique, le programme Garonne Eiffel.

La ZAC des Quais va par ailleurs accueillir le Grand Aréna. Un équipement, porté par une société privée, qui implique la réalisation d’une salle de spectacle modulable avec une capacité de 3 000 à 15 000 places. Un espace commercial de près de 30 000 m2, essentiellement dédié aux équipements de la maison, aux sports et aux loisirs, avec 80 boutiques sur deux niveaux, doit voir le jour sur même site, ainsi qu’un parking d’environ 2 000 places. Un équipement dont l’attractivité doit largement dépasser le périmètre de l’agglomération.

Urbanisation et requalification

Trois programmes importants de rénovation urbaine sont donc en cours, dans le cadre de l’ORU Bas Floirac.

Sur la friche industrielle Black Lawson, les Clairières de Flore représentent la construction de 451 logements collectifs et de 143 maisons inviduelles, avec un équipement public, l’Espace Lucie Aubrac.

Le programme s’articule autour du concept de «ville jardin » avec une forte présence des espaces verts et une priorité accordée aux circulations douces, voies piétonnes et pistes cyclables.

Le site des Etangs, autour d’anciennes gravières transformées en plan d’eau, implique la construction d’environ 210 logements.

Quatre opérateurs interviennent sur le site : Gironde Habitat, qui réalise 140 logements, Aquitanis, Logévie et la Foncière logement.

La requalification du quartier Libération s’appuie sur la démolition de 710 logements et la construction, dans le cadre de petites résidences ou de maisons individuelles, environ 3 00 logements, avec la valorisation des espaces publics, la création ou la rénovation d’équipements publics, comme les groupes scolaires.

")