Enquêtes

Castelnau-le-Lez

Lundi 17 octobre 2011

Castelnau le Lez : Frédéric Lafforgue, adjoint à l’urbanisme et au développement durable « Les projets d’aménagement correspondent à la réalité locale »

Immobilier Mode d'Emploi :  A quoi correspond le projet d’éco-quartier du Caylus ?

Frédéric Lafforgue : Il s’agit d’un  projet d’environ 30 ha, situé au nord de la commune, non loin du Lycée Pompidou, de la station terminus du tramway à Jacou et du secteur résidentiel du domaine des Oliviers. Il comprendra, à terme, environ 500 logements, dont un tiers consacré aux primo-accédants (aux alentours de 220 000 €), un tiers de logements sociaux et un tiers de logements « libres ». On y trouvera des logements collectifs et des maisons individuelles avec des parcelles de 800 à 900 m2, plus petites que sur le Domaine des Oliviers. Non seulement un effort particulier sera réalisé en matière de déplacement doux, de traitement des ordures ménagères, de chauffage collectif mais une place importante est consacré aux jeunes ménages dans ce que l’on nomme le « Village des amoureux ». Le lancement de cet éco-quartier devrait intervenir à l’horizon 2013-2014 et les livraisons seront évidemment étalées.

Immobilier Mode d'Emploi :  L’aménagement de l’avenue de l’Europe touche-t-il à sa fin ?

Frédéric Lafforgue : Pour bien comprendre cet aménagement qui vaut mieux que des hangars commerciaux, il faut bien intégrer le SCOT et le PLH et l’annonce de la ligne 2, inaugurée en 2006, qui nous obligeait à densifier autour du tracé. Bien que nous ayons densifié, conformément à ce qui était prévu, ce n’est en rien comparable aux densités en matière d’habitat le long de la ligne 1, à Montpellier. Nous nous situons à des hauteurs R+2/R+3 avec attique. Nous avons des obligations légales mais nous avons tout fait pour limiter le nombre de logements. Il manquait tout de même 800 logements sociaux, soit 10 %  et nous avons réussi à atteindre un taux de 16-17 % dans le cadre d’une vraie mixité générationnelle et sociale. A partir de 2 000 m2 Shon, toute opération doit désormais comporter 27 % de logements sociaux. Sachez que si nous n’avions pas procédé ainsi, le préfet était en droit d’imposer la réalisation de logements sociaux où il le souhaitait. Par ailleurs, l’aménagement de la place de l’Europe permet de revitaliser le centre de Castelnau avec l’apport de 500 nouveaux habitants. Ces constructions correspondent à une réalité locale : 80 % des personnes sont éligibles à un logement social ou à un logement en primo-accession et nous comptons actuellement 400 demandes de logements sociaux. Depuis 2007, sur ce secteur, ce sont 2800 logements - dont 528 sociaux - qui ont réalisés, dont 737 seront livrés entre la fin 2011 et début 2012, date à laquelle 80 % de l’avenue de l’Europe sera terminée.

Immobilier Mode d'Emploi : Quels sont les autres projets ?

Frédéric Lafforgue : Des permis sont en cours d’instruction sur l’avenue de la Pompignane et sur le Mas du Rocher, pour cinq à six opérations. Nous connaîtrons aussi probablement des projets au Sud, avec le Gérontopôle. Castelnau-le-Lez reste très prisée et la population, actuellement de 16 000 habitants, pourrait atteindre 20 000 à 21 000 habitants d’ici trois à quatre ans. Nous avons absolument voulu éviter l’étalement urbain à un moment où l’on observe une tendance au retour vers le centre de la commune, tout en préservant ses espaces verts. Ainsi, près de l’avenue de l’Europe, la commune réalise l’acquisition d’un parc de 4 ha avec de magnifiques vues.

En chiffres : Castelnau-le-Lez (34 057)

Superficie (km2) : 11,2

Population : 14 999 h

Revenu net déclaré moyen par foyer fiscal (€) : 32 282 €

Part des résidences principales : 93,3 %

Principal projet : Avenue de l’Europe (actuellement 2 800 logements) et eco-quartier du Caylus (500 logements)

(Source : Insee 2008, DGFIP)

")