Enquêtes

Bordeaux le Lac

Vendredi 5 novembre 2010
Bordeaux le Lac

 

Créer un véritable quartier urbain 
Franck Potier. Directeur aménagement Bouygues Immobilier. Chef de projet du quartier Berge du Lac Ginko

 

Immobilier Mode d’Emploi : L’aménagement de la Berge du Lac s’inscrit dans la création d’un éco-quartier. Qu’est ce que cela implique concrètement ?

Franck Potier : A la base il s’agit de respecter à la lettre les principes du développement durable, avec une conception globale et transversale. Avec plusieurs axes majeurs, l’énergie, le respect du milieu naturel, les déplacements et l’éco-construction.
Ainsi plus de 90% des logements seront aux normes BBC et les bureaux BBC ou THQE. L’ensemble du quartier sera alimenté par un réseau de chaleur utilisant à 80% la biomasse bois et à 20% de l’huile végétale d’origine locale. L’énergie solaire, thermique et photovoltaïque, sera largement mise à contribution.
La biodiversité sera respectée dans l’aménagement d’espaces verts. Les eaux pluviales seront récupérées. L’eau aura d’ailleurs toute sa place avec trois canaux et des bassins végétalisés qui s’inscriront dans la trame verte et bleue entre les Bassins à flot et le lac. L’ensemble du quartier sera maillé par un réseau de circulations douces et les voitures absentes du centre des îlots. Enfin trois stations de tramway sont prévues avec le prolongement de la ligne B. Le choix, pour ce nouveau quartier, du nom de l’arbre Ginko illustre cette volonté de durabilité.

Immobilier Mode d’Emploi : Quelle typologie pour l’habitat ? Ces éléments ne risquent-ils pas de se traduire par un niveau de prix conséquent ?

Franck Potier : Notre objectif est de créer un véritable quartier urbain, avec une densité de 66 logements à l’hectare et une composition par îlots.
Dans cette perspective nous assumons une certaine verticalité, avec certains immeubles de neuf étages. Mais la diversité reste la règle avec de petits collectifs en R+3 ou R+4, des maisons de ville et même des maisons individuelles. Mais même les immeubles d’une certaine hauteur bénéficient d’une vue dégagée. Et les prix resteront très contenus, avec une moyenne de 3 000 à 3 300 euros le m2, même si quelques appartements peuvent être commercialisés à 4 000 euros le m2. Les logements dédiés à l’accession modérée n’excèderont pas 2 600 à 2 700 euros le m2.


Immobilier Mode d’Emploi : Quelles sont les grandes étapes de cette opération ?

Franck Potier : L’aménagement se fera en trois phases. La première vient de démarrer et les premières livraisons interviendront en septembre 2012. La deuxième phase se déroulera de 2012 à 2014 et la troisième de 2014 à 2017. Environ 60 % des logements seront réalisés par Bouygues Immobilier, les autres, en locatif ou accession sociale par Aquitanis et Mésolia Habitat.

")