Actualités

Ville de Seilh (31) du nouveau sur le projet Laubis

Lundi 4 juin 2012
Sur une surface de 20 hectares, le projet Laubis, lauréat du concours Europan 10 accueillera à terme quelques 600 logements dans une parfaite mixité sociale, des commerces et des équipements publics.

Le projet Laubis se développe…

Depuis quelques temps, la commune de Seilh a pour projet la modification de son paysage urbain au travers d’un site stratégique situé au nord-ouest de l’agglomération toulousaine : Laubis.

Le projet urbain se veut être un véritable carrefour entre la Garonne, la grande ZAC Andromède, et le futur Parc des Expositions d'Aussonne, à proximité notamment de la ligne desservie par le tramway.

En seulement 2 ans, le projet « Tricoter son Quartier » du secteur Laubis, présenté le 12 avril à la Fabrique de Toulouse par l’équipe AR 357, lauréate du concours Europan 10 (lequel permet à des équipes de participer à la construction de la ville européenne de demain), a bien évolué.  L’équipe avait remis son projet en Juin 2009 avant d’être retenue en Janvier 2010. Et ce n’est qu’après une mise en concurrence des trois équipes restantes, organisée par le Grand Toulouse en Mai et Juin 2011, que les lauréats étaient reconnus comme tels en Juillet 2011.

Situé au sud de la commune de Seilh, entre la route de Grenade et la Garonne, le projet urbain accueillera aussi bien les logements, que les commerces et les équipements publics sur une surface de 20ha. Ce sont, au total près de 600 logements, attestant d’une forme de mixité sociale, qui verront le jour.

Le nom du projet est évocateur, d’une maille urbaine souple, en relation à l’existant. Les jeunes architectes urbanistes que sont Hervé Ambal, Thersile Dufaud et David Rupp, ont taché d’œuvrer pour le développement de la commune de Seilh sur le site Laubis, tout en veillant au confort des futurs habitants et au respect de l’environnement dans lequel il s’inscrit. L’accent a été mis sur le phasage, et le fait de garantir un bon ruissellement des eaux de pluie jusque dans la Garonne (par leur récolte, leur drainage, et aboutissant ainsi à leur rejet maîtrisé).

Hervé Ambal, membre de l’équipe AR 357 témoigne : « Entres autres, nous requalifions les fossés d'irrigation des eaux de pluie existantes pour garder cette structure d'écoulement naturel des eaux vers le fleuve. »

A travers le projet « Tricoter son Quartier », on rend donc la Garonne plus visible et présente, en lien avec le village ancien de Seilh et les nouveaux quartiers.

Daniel Benyahia, adjoint au maire de Toulouse chargé de l'urbanisme, estime « ambitieux » ce projet piloté par le maire de Seilh, Guy Lozano, dont le souhait était de projeter une centralité complémentaire à celle existante au nord de la commune. L’emplacement de l’hôtel de ville est d’ores et déjà prévu, orienté et ouvert sur tous les éléments qui rentreront dans la composition du paysage.

Ce projet urbain soutenu par la commune de Seilh et la communauté urbaine du Grand Toulouse, aspire à un nouvel essor, par la promotion de Laubis à l’architecture très contemporaine, avec l’ambition de rétablir un certain équilibre démographique au sein même de la commune de Seilh et de devenir, pourquoi pas, un lieu de rattachement intercommunal.

")