Actualités

Toulouse, fin des travaux de la ZAC Bourrassol

Mardi 2 juillet 2019
Toulouse, fin des travaux de la ZAC Bourrassol
Ce mardi 2 Juillet, a eu lieu l'inauguration de la fin des travaux de la ZAC Bourrassol, rue Vivaldi à Toulouse, en présence de Jean-Luc MOUDENC, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, Marthe MARTI, maire de quartier Casselardit - Fontaine-Bayonne -Cartoucherie (secteur Rive Gauche) et Franck BIASOTTO, président de la Commission Habitat de Toulouse Métropole.

La ZAC Bourrassol, une adresse empreinte d’histoire

C’est en 1949 que Toulouse Métropole Habitat s’est vu attribuer l’aménagement de ce qui deviendra la première ZAC aménagée par l’organisme.

Ces 7,5 hectares de terres aux abords de la Garonne, qui jouxtent le quartier de Casselardit et de Purpan, ont d’abord accueilli des réfugiés espagnols, puis des victimes des rafles juives des 26 et 27 aout 1942.  

 

Suite à la destruction complète des habitations en 1997, vingt années d’études et de faisabilité ont été nécessaires pour faire naitre le projet. Les travaux se sont ensuite enchainés après la pose de la première pierre en 2007, au rythme de quatre tranches d’aménagement successives.

 

 

Un quartier mixte sur la rive gauche de Toulouse

La mixité est le lai motif de cette adresse aux quelques 500 logements. Au total, la ZAC compte 199 logements locatifs sociaux (39%), 105 logements en accession sociale (21%) et 204 logements privés (40%) dont 105 locatifs et 99 accessibles à la propriété, confiés aux promoteurs Bouygues Immobilier, Cogedim, SNI et Belin Promotion.

 

Au cœur du projet, une sente piétonne irrigue le quartier en dessous de laquelle un système de récupération d’eau a été mis en place. La maitrise des hauteurs fut l’une des conditions à respecter. Les bâtiments oscillent entre du rez-de-chaussée et trois étages permettant ainsi de conserver une harmonie avec les quartiers environnants. Par ailleurs, les résidences disposent toutes d’entrées côté rue, donnant ainsi une vocation sociale aux bâtis. Les stationnements ne sont pas en reste, et leur position en sous-sol a permis de dégager un nombre important d’espaces verts et de cheminements piétons.

 

La vie de quartier s’est vue renforcer avec l’arrivée d’une crèche, d’un espace de jardins partagés, d’aires de jeux, d’un centre médico-social ainsi que d’une Maison des Solidarités.

 


Aujourd’hui, 9 lots à bâtir sont en cours de commercialisation.


")