Actualités

Ouverture du 80e Congrès Hlm à Paris, du 24 au 26 septembre 2019

Mercredi 25 septembre 2019
Hier, s'est ouvert à Paris le Congrès Hlm 2019, au Parc des Expositions de la Porte de Versailles pour une durée de trois jours. L'Union Sociale pour l'Habitat (USH), à l'origine du Congrès, est l'organisation représentative du secteur Hlm à la tête de 720 organismes Hlm à travers 5 fédérations.

Premier congrès itinérant de France, il réunit les responsables de 694 organismes de logement social qui produisent, chaque année dans l'hexagone, 110 000 logements pour la location ou l'accession sociale à la propriété et gèrent un parc de 4,8 millions de logements locatifs pour un total de 11 millions de personnes logées.

 

L’événement du logement social en France

 

80 ans après le premier congrès, ce rendez-vous est l’occasion pour les collectivités locales partenaires de mettre en avant leurs réflexions et actions en matière d’habitat et d’aménagement urbain. Un moment d’échange, de rapprochement, de partage d’expérience et de point de vue entre les différentes parties prenantes dont les dirigeants du Mouvement HLM (qui rassemble 253 Offices Publics de l’Habitat, 220 entreprises sociales pour l’habitat, 165 sociétés coopératives d’Hlm (Coop’Hlm), 56 SACICAP, rattachées au groupe Crédit Immobilier de France et 21 associations régionales d’organismes Hlm) et les prestataires de service de la filière du bâtiment et de l’énergie ainsi que les organismes financiers, associations caritatives ou encore associations d’élus.

 

 

 

Une profonde remise en cause du modèle Hlm français

 

 

Jean-Louis Dumont, président de l'Union Sociale pour l'Habitat (USH) a donné le coup d’envoi de cette 80ème édition, qui marque aussi le 90ème anniversaire de l'organisation, succédé par les discours de Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement, Anne Hidalgo, Maire de Paris et Pierre Deniziot, conseiller régional d'Ile-de-France.

 

 

L’intervention d'ouverture de Jean-Louis Dumont, président de l'Union sociale pour l'habitat, a commencé par le salut envers les actions menées par la capitale en faveur du logement social depuis l’investiture d’Anne Hidalgo à la Mairie de Paris. 3 milliards d’euros d’investissement auraient ainsi participés à l’amélioration des conditions d’accès au logement à Paris : « Un euro investi pour le logement social et ses locataires à Paris, est un euro bien investi. Là où certains adoptent le discours de Bercy en y voyant une dépense, j’y vois un investissement pour la mixité sociale, la qualité de vie et le pouvoir d’achat ».

 

 

 

 

Dans un contexte d’élections municipales approchantes, Jean-Louis Dumont poursuit son discours en s’adressant aux maires de France, en les appelant à poursuivre la délivrance de permis de construire afin de continuer à offrir un logement « décent, abordable et durable » à tous : « J’en profite pour dénoncer une idée saugrenue, un fantasme né de je ne sais quel esprit mal intentionné : les maires bâtisseurs seraient voués à perdre les élections. Je dis à ces maires que le combat qu’ils mènent aujourd’hui pour le logement décent, abordable et durable doit être un motif de fierté et pas une source d’inquiétude. »

 

 

Jean-Louis Dumont n’a pas manqué de dénoncer les deux dernières lois des finances (loi de Finances pour 2018 et loi de Finances rectificative pour 2017) dont les mesures intégrées au projet de loi de finances pour 2018 (APL, réduction du zonage PTZ et du loyer de solidarité -RLS-, hausse de la TVA à 10% pour les constructions neuves achevées en vue d’opérations locatives sociales...), perçues comme un véritable frein à la profession et à sa mission sociale :

 « Les mesures prises dans le cadre des deux dernières lois de finances ont été brutales. Elles ont durablement marqué les esprits et abimé la confiance que nous avions en l’État. Mais nous savons également que l’on nous promettait bien pire et que vous tentez de nous aider à amortir le choc. »

 

 

En réponse, Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement, se veut rassurant en réaffirmant son attachement au modèle français du logement social et a déclaré vouloir « le préserver et le conforter ».

 

 

 

 

 

 

 


Les chiffres clés 2019 du Logement Social

  • 82 000 salariés
  • 11 millions de personnes logées dans le parc social
  • 17 milliard d’euros d’investissement
  • 3 milliard d’euros de dépenses d’entretien

 

Le Parc Hlm en France

  • 694 organismes
  • 4,5 millions de logements Hlm
  • 15% des ménages sont logés dans le Parc Hlm

 

 

 

 


")