Actualités

Maisons neuves : les maisons Serge Olivier carburent à l'énergie positive

Mercredi 12 juin 2013
Fervent précurseur pour l'application des différentes règlementations thermiques en vigueur, le constructeur de maisons individuelles Serge Olivier a toujours souhaité prendre un règlementation d'avance. C'est donc chose faite et il nous dévoile sa toute première maison à énergie positive que vous pouvez visiter dans le Gard

 Un constructeur gardois inaugure une villa à énergie positive

Les maisons Serge Olivier viennent d’inaugurer une villa à énergie positive, prélude à la réalisation de telles constructions dans le paysage de la maison individuelle.

En inaugurant, le 30 mai dernier, une villa réalisée au domaine de la Clastre, à Beauvoisin, dans le Gard, Les maisons Serge Olivier ont joué un rôle d’éclaireur en matière de bâtiment à énergie positive (Bepos). Le Bepos, qui sera applicable en 2020, est aujourd’hui en quelque sorte à la Réglementation thermique 2012 ce que le label BBC (bâtiment basse consommation) était à la RT 2005, c’est-à-dire une avancée substantielle, voire une révolution, en matière de performance énergétique de l’habitat.

Serge Nauges, fondateur et dirigeant des Maisons Serge Olivier aime relever ce type de défi, lui qui s’était déjà lancé dans la maison BBC avant l’heure et qui n’a eu de cesse, en tant que président Languedoc-Roussillon de l’Union des Maisons Françaises (UMF) à inciter les constructeurs à préparer l’arrivée de la RT 2012. Les maisons Serge Olivier n’en sont pas à leur coup d’essai : la société avait reçu la médaille d’argent au trophée « Vivrelec Régional 2004 » dans la catégorie des maisons de moins de 110 000 € et, un an plus tard, le « trophée Vivrelec Régional 2005 » ainsi que la médaille d’argent lors du trophée national grâce à une performance exceptionnelle en économie de consommation d’énergie et à son chauffe-eau solaire.

Moins de 150 000 €

Comment est-on arrivé à faire sortir de terre une maison de 88 m2 habitables avec une terrasse en bois et un garage de 18 m2 pour 130 000 € hors terrain ? Comment est-on arrivé à réaliser une perméabilité à l’air de l’équivalent d’une balle de ping-pong alors qu’elle ressemble plutôt à un ballon de handball sur les constructions actuelles ? Comment est-il possible d’atteindre une consommation énergétique comprenant l’eau chaude et le chauffage pour un coût de 150 €/ an ? C’est bien une « maison-laboratoire-témoin » réalisée par le constructeur qui a, depuis longtemps, une obsession : concilier ce type de maison au budget des ménages qui s’en porteront acquéreurs. De juillet à novembre 2012, une société gardoise, Lib, spécialisée dans le béton, a mis au point un mur en béton isolé permettant d’éviter de construire des murs de plus de 30 cm d’épaisseur dans le seul but d’économiser l’énergie. Nul doute que le constructeur gardois, qui a déjà réalisé 2 000 maisons depuis 1988, continuera d’ouvrir cette voie royale mais cependant incontournable pour les bâtisseurs de maisons individuelles. Un exemple ? L’association Effinergie vient de mettre au point un label baptisé « Bepos » pour organiser cette évolution inéluctable.

Plus d'infos

http://www.maisons-serge-olivier.fr/

")