Actualités

L’urbanisme et le logement, les priorités stratégiques de la métropole toulousaine

Jeudi 2 mars 2017
Avec plus de 12 000 nouveaux arrivants par an sur Toulouse et sa métropole, les besoins en logements augmentent significativement. La métropole toulousaine accompagne ce développement par le biais de mesures quantitatives et qualitatives, afin que la croissance du territoire se conjugue avec le maintien d'une qualité de vie authentique.

Assurer l’effort de construction et garantir une authentique qualité de vie

 

Toulouse et sa métropole connaissent une croissance démographique record en France avec 12 000 nouveaux arrivants en un an sur le territoire métropolitain et 8 000 sur Toulouse, selon le dernier recensement de l’INSEE.

Ce dynamisme, qui se nourrit de l’attractivité et du rayonnement de Toulouse, est à la fois une chance et un défi pour l’aménagement et l’équipement de notre territoire.

Ce sont autant de besoins nouveaux auxquels il faut répondre, tout en maintenant les efforts faits en faveur du logement social (22 764 demandes de logements sociaux étaient en attente en Haute-Garonne pour l’année 2015).

L’urbanisme et le logement sont donc des priorités stratégiques pour notre territoire en croissance. Nous y apportons une réponse à la fois qualitative et quantitative.

L’effort de construction que déploie la Métropole est inédit. Il monte en puissance, dès à présent, pour atteindre, à terme, entre 6 500 et 7 500 logements neufs par an.

Au-delà de l’aspect quantitatif, le Plan Local d’Urbanisme intercommunal incluant un volet Habitat (PLUiH) sera l’outil qui garantira un urbanisme de qualité et équilibré pour répondre à cette croissance de manière optimale. Les règles en matière d’urbanisme, mais aussi les règles de construction de logement, seront, pour les 37 communes de la Métropole, regroupées dans un seul et même document. Cela permettra aussi d’assurer une répartition équilibrée de la production de logements neufs avec un effort déployé pour moitié sur la ville-centre et pour moitié sur les 36 autres communes de la Métropole.

 

Le PLUiH entrant en vigueur en 2019, le Plan Local d’Urbanisme de la commune de

Toulouse a été modifié afin d’intégrer d’ores et déjà le principe de densité modérée qui garantit que les nouveaux projets de construction immobilière soient conçus en cohérence avec leur environnement.

Architecture, nature, paysage, équipements, mobilité, stationnement sont pris en compte pour préserver le cadre de vie des habitants.

Le principe de densité modérée deviendra, en 2019, le fil directeur des projets urbains dans le futur PLUiH.

La densité modérée est déjà une réalité dans plusieurs nouveaux quartiers d’initiative publique, où un important effort d’anticipation a été fait pour prévoir les futurs besoins des habitants : accès aux transports en commun, aux équipements et services publics, aux espaces verts, aux commerces et aux activités économiques …

La qualité de vie sera au rendez-vous dans ces nouveaux quartiers. Tout a été pensé, dès la conception du projet, avec le concours d’urbanistes afin d’organiser l’espace urbain pour le bien-être de tous : habitant, consommateur, travailleur dans le quartier, piéton, cycliste, automobiliste, usager des transports en commun, …Chaque besoin trouvera sa réponse.

Quinze opérations de ce type sont actuellement en plein développement sur Toulouse. A elles seules, elles vont permettre la construction de quelque 2 000 logements. La Cartoucherie et Toulouse Aerospace connaissent cette année un fort développement. Andromède à Blagnac et Beauzelle, comme Monges à Cornebarrieu ou Balma-Gramont s’affirment déjà comme des lieux de vie agréables, dotés de tous les services attendus par les habitants. Ils poursuivent leur développement selon un rythme mesuré et bien accepté par les habitants déjà présents.

La mixité a, elle aussi, fait l’objet d’un travail approfondi dans ces nouveaux lieux de vie pour que chacun puisse, selon ses revenus ou la composition de sa famille, trouver une offre de logement en adéquation avec ses attentes.

Le taux de logement social a été porté à 30% dans plusieurs quartiers pour soutenir cette production indispensable à la mixité sociale tout en veillant à ce que l’offre soit équitablement répartie sur le territoire. Favoriser la mixité, c’est aussi encourager l’accession à la propriété. C’est pourquoi la Mairie de Toulouse a mis en place dernièrement un dispositif original, le Pass Accession Toulousain (PAT), qui s’adresse aux ménages toulousains avec des revenus modestes, et les aide à passer du statut de locataire à celui de primo-accédant.

Ce dispositif de Prêt à Taux Zéro (PTZ), qui peut se cumuler avec le prêt à taux zéro de l’Etat, permet de financer des projets d’acquisition : dans le parc ancien, de 5 ans ou plus, y compris dans le cadre d’une acquisition dans le parc social, et dans le parc neuf uniquement dans les quartiers prioritaires du contrat de ville.

Enfin, en matière de logement, aucune anticipation ne serait possible sans une action foncière très volontariste. Nous constituons ainsi des réserves foncières qui nous permettent de maintenir une production immobilière importante à prix maitrisés.

Toulouse Métropole prévoit, entre 2017 et 2021, d’investir 255 millions d’euros en acquisitions foncières et immobilières afin d’encourager les actions en faveur de l’habitat, d’accueillir de nouvelles entreprises, et de répondre aux besoins d’équipements.

Ce niveau d’investissement signe notre détermination à agir pour que Toulouse et sa Métropole continuent à grandir dans le respect des grands équilibres qui garantissent une authentique qualité de vie.

")