Actualités

Dominique de Sauza, Président de l’UCI-FFB : " Il ne faut pas stigmatiser l'immobilier ! "

Lundi 5 septembre 2011
Le président de l'Union des Constructeurs Immobilier de la Fédération Française du Bâtiment, M. Dominique de Sauza, nous a exprimé son opinion sur les récentes propositions du gouvernement afin de réduire la dette de l'Etat. S'il comprend le problème budgétaire et la rigueur qui en découle, il ne comprend pas la précipitation du gouvernement et ressent comme une stigmatisation du secteur immobilier.

Immobilier Mode d’Emploi :  Après un peu plus d’un an de mandat, quel bilan tirez-vous de votre objectif « construire à la fois mieux techniquement et socialement »  ?

Dominique de Sauza : Nos membres se sont bien engagés, compte tenu de l’augmentation des prix et de la baisse du pouvoir d’achat. Il est nécessaire d’avoir un logement que la population puisse acquérir. Les problèmes sont multiples. Les réglementations sont en constantes évolutions, avec notamment la RT 2012 et les Bâtiments Basses Consommations (BBC), tandis que les matières premières s’amenuisent. Les marges s’affaiblissent car les normes augmentent les prix et les matières premières deviennent chères elles aussi. Le foncier, quant à lui, ne s’est pas arrangé. Il est difficile de trouver des terrains à bas prix. On bloque devant un phénomène difficile à maîtriser.

Immobilier Mode d’Emploi : Comment voyez-vous l’évolution à courts termes ?
Dominique de Sauza : Aujourd’hui, nous sommes en train de nous diriger vers une voix qui va certainement bloquer le foncier. Le foncier devient rare et ce qui est rare est cher. Du coup, les gens se retirent. C’est un ensemble de chose qui s’accumule. Avec un Scellier qui rapportera moins et une taxation sur les plus-values, les investisseurs vont différer leurs actes d’acquisition. Sans oublier l’augmentation des taux, c’est un ensemble de signaux négatifs qui nous inquiètent. Les ventes vont baisser, cela est sûr, puis il y aura moins de chantiers, donc des pertes d’emplois. Tout cela nous préoccupe beaucoup. Il y a un net ralentissement, surtout sur les maisons individuelles. Elles sont construites en majorité en Zone C par des primo-accédants au revenu modeste qui sont parfois à 50 euros près.

Immobilier Mode d’Emploi : Que pensez-vous du récent plan de rigueur qui pourrait voir le Scellier descendre à 16% ?
Dominique de Sauza : Pour le moment, ce ne sont que des propositions. Le rapport sur toutes les niches fiscales est flagrant. Mais encore une fois, attention au terme de niche fiscale. Ces termes me choquent, investir dans l’immobilier est d’utilité sociale. Je trouve que c’est aller un peu vite en besogne. Nous sommes en train de mettre en place des actions afin de proposer d’autres solutions. Il y a un problème de rigueur budgétaire, soit, mais ce n’est pas une raison pour stigmatiser l’immobilier. Il est important de raboter les niches de façon évidentes et égales.

Immobilier Mode d’Emploi : Quelles sont vos attentes envers le gouvernement ?
Dominique de Sauza : Pour commencer, l’objectif du plan de relance 2012 de l’Etat, est de récupérer 12 Milliards d’euros sur lesquelles l’immobilier est concerné à 20%, pour 2,4 Milliards d’euros exactement. C’est énorme ! Il aurait fallu prendre le temps de l’examen et de la réflexion afin de ne pas prendre de décisions hâtives. Nous espérons que les ministres modifient les choses, car les mesures actuelles seront très lourdes de conséquences. Il faudrait une révision de la taxation des plus-values immobilières. Qu’elle ne soit pas immédiate mais en 2012, à minima, car aujourd’hui cela entraîne un report et des annulations. Il est logique d’avoir des délais pour s’adapter et encore plus en termes de fiscalité. Ce n’est peut-être pas une belle expression, mais le Scellier est tiré comme un lapin. Quant au parc locatif, il est lié aux ventes et les personnes qui n’ont pas assez d’argent dû à la crise financière, doivent pouvoir louer un appartement. Et puis comment voulez-vous conserver ou attirer des investisseurs si les règles changent tous les ans ?

Pour plus d’informations : http://www.uci-ffb.fr

Entretien réalisé par Alexandre Devinat

")