Actualités

Bordeaux tient ses engagements !

Mardi 23 avril 2019
Bordeaux tient ses engagements !
Quelle place pour l'accession à prix modéré à Bordeaux ?
Les réponses d'Elizabeth Touton, adjointe au maire chargée de l'urbanisme, de l'habitat et de la mobilité.

Quelle place pour l’accession à prix modéré à Bordeaux ?

Elizabeth Touton : L’accession à prix modéré est une réelle difficulté dans un environnement où les prix du secteur

" libre " sont trop élevés et ce n’est pas nouveau. La Ville de Bordeaux a pris deux mesures. Depuis des années, nous

imposons 20 % de logements en accession sociale ou modérée à la propriété sur l’ensemble des opérations d’aménagement

comme Brazza ou Euratlantique. La seconde mesure concerne le dispositif Passeport 1er Logement qui concerne les

primo-accédants, mais aussi les secundo-accédants comme sur les " volumes capables " de Brazza. En fonction de la

composition du ménage, de ses ressources. Cette aide de Bordeaux est désormais bien identifiée auprès des acteurs du 

logement et nous labellisons des opérations de promoteurs privés quand elles comprennent 20 % en accession modérée, mais 

elle comprend aussi des opérations de bailleurs sociaux dans le cadre de logements en accession sociale. Le besoin de 

logements en accession à prix modéré est important et nous réfléchissons à accroître ce segment d’offre avec la métropole qui 

détient la compétence logement. Que ce soit sur des zones d’aménagement ou en diffus, l’enjeu reste le prix et notamment 

celui des fonciers. Enfin, l’accession à prix modérée et sociale va être développée après la validation du projet de 

renouvellement urbain sur la Benauge.

 

Quels sont les projets d’aménagement qui font l’actualité de Bordeaux en 2019 ?

Elizabeth Touton : Ce sont bien évidemment Euratlantique, Bastide-Niel, mais aussi le projet de Brazza, dont nous attendons la 

validation de l'étude environnementale, avec des démarrages de chantier qui pourraient intervenir à partir de la fin 2019 pour l

les opérations ayant obtenu un permis de construire. La ville de Bordeaux tient ses engagements en matière de production de

logements.

En 2018, nous avons produits 3 000 logements, dont un millier de logements sociaux. De toute évidence, l’année 2019

se situera dans les mêmes volumes de production. Non seulement, nous ne freinons pas, mais nous maintenons le

cap et avons conscience qu’il convient de faire progresser ce niveau si l’on souhaite participer à la baisse des prix des

logements.

")