Actualités

Blagnac Andromède, l’âge de la maturité

Mercredi 7 décembre 2016

Au nord-ouest de l’agglomération, sur les communes de Blagnac et Beauzelle, Andromède peut être considéré comme le premier écoquartier de l’ex région Midi-Pyrénées.


Une opération d’urbanisme, lancée en 2001, qui cumulait alors les innovations. Premier projet à prendre en compte une dimension environnementale affirmée, il s’agissait aussi dans sa conception, confiée à l’agence d’urbanisme Treuttel-Garcias-Treuttel, du premier marché de définition, élaboré dans le cadre d’une large concertation. L’opération, marquée par des formes architecturales résolument contemporaines, se distingue enfin par sa dimension : environ 4400 logements en prévision, associés à 175 000 m2 de locaux tertiaires, 11000 m2 de surfaces commerciales, divers équipements publics, avec 70 ha réservés aux espaces verts. Sur un espace péri-urbain essentiellement agricole, face à la ZAC Constellation avec l’usine de montage des Airbus A380, Andromède s’est peu à peu développée à un rythme largement dépendant de sa dimension et de sa situation.
Aujourd’hui plus de la moitié des objectifs, en termes de logements, d’immobilier d’entreprise et commercial ont été atteints, les équipements publics, écoles, centre de loisirs, sont en place et le quartier a radicalement changé de physionomie.
« Au début le quartier était difficilement identifiable, il était nécessaire de faire de la pédagogie. Désormais il est bien amarré à la ville et bénéficie, avec l’ouverture des commerces, d’un réel dynamisme » affirme Joshua Palme (Saint-Agne Promotion Immobilier) qui développe dans le prolongement de la ligne de tramway un programme mixte de 90 logements, collectifs et maisons de ville. Point de vue partagé par Jean-Marc Dubernat (Vinci Immobilier) maître d’ouvrage d’un programme innovant de 80 logements « évolutifs » sur un îlot «autonomie », dont 20 villas, en association avec le bailleur social Cité Jardins.
« Les deux tiers des logements ont été acquis par des accédants à la propriété qui étaient déjà locataires sur le secteur. La proximité du bassin d’emploi aéronautique joue manifestement un rôle majeur dans ces décisions ». Même analyse pour Jean-Philippe Jarno (Urbis).
Déjà largement présent, Urbis lance la troisième tranche de son programme « Play Time ». « 80% des tranches précédentes ont été commercialisé en accession, il existe désormais une véritable vie de quartier ».  Andromède bénéficie en effet sur son site même du siège de deux importants groupes d’ingéniérie et de technologie liés à l’industrie phare de la métropole. Akka Technologie et SAFRAN. L’immeuble de ce dernier, récemment livré à été réalisé par Cogedim qui lance par ailleurs un programme mixte intégrant un hôtel et 165 logements, en accession libre, locatif intermédiaire et accession sociale.
« Cette mixité représente un réel atout pour Andromède » estime Benoît Michaud, responsable régional du Cogedim. «Le secteur est aujourd’hui devenu un marché très porteur ».

")