Actualités

A Toulouse, le constructeur I.G.C. fait d’une pierre deux coups

Mercredi 9 juillet 2014
Le groupe IGC, créé en 1979 à Bordeaux, est connu pour être leader dans la maison individuelle avec 1 300 unités réalisées par an sur seize départements du Grand Sud-Ouest. Il vient de faire une entrée magistrale à Toulouse en réalisant Chôra, la première maison certifiée Label Promotelec Habitat Neuf, avec la mention « Habitat respectueux de l'environnement ». Ce label allie pilotage de la consommation énergétique pour le particulier et réduction de l'impact environnemental de la construction. Implantée dans le village Expo de Portet-sur-Garonne, la maison Chôra a été inaugurée par Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole, le 26 juin dernier.

A Toulouse, le constructeur I.G.C. fait d’une pierre deux coups

Avec le groupe IGC, la maison prend une génération d’avance. La réalisation de Chôra, sur le village Expo de Portet-sur-Garonne, en témoigne. Le constructeur s’est vu décerner, en présence de Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, le premier label Promotelec Habitat Neuf, mention « Respectueux de l’environnement ». C’est dire que cette maison, réalisée par les soins d’I.G.C. cumule des atouts : outre un socle de base constitué de la RT 2012, de la sécurité électricité et gaz, elle présente un bouquet environnemental digne d’intérêt : maîtrise de la demande en énergie et des consommations d’eau, réduction des émissions de CO2, l’écomobilité, la qualité environnementale de la construction, le confort et la qualité de l’air intérieur…


Même s’il en est pleinement satisfait, Jacques Dufort, le PDG d’I.G.C. explique avoir découvert ce label après avoir lancé le projet de la maison Chôra : « Au départ, quand nous avons conçu la maison, nous ne savions même pas que ce label existait ! Nous sommes sur la voie de la RT 2020 avec une très jolie architecture, mais aussi un confort, une technologie intégrée et un respect de l’environnement ». La maison de 166 m2 avec plus de 80 m2 de terrasse, commercialisée à partir de 330 000 €, a été en outre réalisée sans surcoût de construction avec des matériaux bio-sourcés tout en s’appuyant sur un approvisionnement local. Pour le groupe I.G.C., la réglementation liée à la performance énergétique est déjà une vieille histoire quand l’on sait qu’il a construit la première maison BBC, baptisée Gaïa en 2009, et Sol’Ariane (marque Ariane Constructions), la première maison passive qui produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Avec Chôra, le constructeur confirme son approche sur le terrain d’un confort spécifique, celui de la qualité de l’air intérieur : « Nous avons ainsi baissé de six fois la teneur en composé organique volatils (COV) » par rapport à une maison classique, ajoute Jacques Dufort. Et c’est sans compter les résultats en matière d’acoustique extérieure et intérieure, une façon de respecter les modes de vie souvent différents entre parents et enfants, mais aussi en fonction des horaires de travail de chacun.


Toulouse, nouvelle implantation d’I.G.C.


Le constructeur n’a pas seulement été le premier à obtenir un label qui devrait devenir une référence, mais il a aussi réalisé de façon éclatante son implantation à Toulouse. Son réseau se compose de 76 agences avec Ariane Constructions (des maisons sur mesures en Gironde), Maisons Aquitaine (dans le Béarn, Bigorre et le Pays Basque), MIL (Corrèze) et surtout IGC –40 agences à elle seule, dont, assez récemment en Vendée - qui s’articule autour de quatre marques : les maisons personnalisées IGC (de 70 000 € à 1 M€), IGC Bois sur un marché de niche, Villa Concept (villas haut de gamme) et Construction Horizontale, positionnée sur le segment de la maison « premier achat ». « Chôra se situe à la frontière entre IGC et Villa Concept », précise le PDG qui, après une implantation à Montauban et à L’Isle-Jourdain, aborde désormais la métropole toulousaine. Après avoir rasé une maison du village Expo, il y a établi Chôra et compte s’appuyer sur cette première réalisation pour séduire une clientèle - pas uniquement haut de gamme – en lui faisant découvrir l’éventail des possibles dans le domaine de la maison individuelle. « L’idée est de conquérir à terme 10 % de parts de marché en Haute-Garonne, souligne Jacques Dufort. D’ici trois ans, nous pensons réaliser 300 maisons par an dans le département, dont une centaine sur le Grand Toulouse ». L’objectif n’est pas démesuré si l’on a en tête que la Haute-Garonne est le 3ème département français à avoir délivré le plus de permis de construire cette année. Jacques Dufort veut prendre le temps de réussir cette implantation toulousaine, mais il sait, qu’entre une croissance démographie qui fait des envieux et un pôle économique et industriel dynamique, les besoins sont réels.

I.G.C. : Siège Social Z.A Landrieu - RN 89 - Sortie 5 - 33750 Beychac-et-Caillau 05.57.97.97.57 -

www.igc-construction.fr

")