Actualités

A Saint-Lys un programme mixte pour répondre à la croissance démographique

Vendredi 10 juillet 2015
Confié au groupe Les Chalets, la réalisation du «Moulin de la Jalousie » répond aux besoins diversifiés d'une commune en forte expansion démographiques aux portes de l'agglomération toulousaine.

A Saint-Lys un programme mixte pour répondre à la croissance démographique


«Notre commune est confrontée à une croissance démographique et à une demande particulièrement conséquente en matière de logements. Il est nécessaire d'apporter une réponse dans le cadre d'un urbanisme cohérent, susceptible de répondre à des besoins diversifiés en évitant un étalement incontrôlé». A l'occasion de la pose de la première pierre du programme «Le Moulin de la Jalousie», Jacques Tène, maire de Saint-Lys, rappelait le nécessaire renouvellement du parc de logements d'une collectivité, membre de la communauté d'agglomération du Murétain, aux portes de la grande agglomération toulousaine et directement concernée par le développement de celle-ci. Confiée au groupe de logement social Les Chalets, la réalisation du «Moulin de la Jalousie», dans un quartier en devenir non loin du centre-bourg, s'appuie sur une opération mixte associant logements locatifs sociaux, accession sociale à la propriété et terrains à bâtir. Une crêche et un relais d'assistantes maternelles sont également prévus.

28 maisons de ville


L'opération implique ainsi la réalisation de 99 logements et 20 lots à bâtir, répartis en deux collectifs de 20 et 27 logements locatifs, du T2 au T4, avec la crêche et le relais d'assistantes maternelles en pied d'immeubles, un collectif de 24 logements intermédiaires T2 et T3, un ensemble de 28 maisons de ville T4 et T5, dont 13 en locatif social et 15 en accession PSLA, plus les 20 terrains à bâtir, pour un budget total de 13,2 millions d'euros TTC. L'agence d'architecture Letellier, conceptrice du projet, a dessiné un ensemble résolument contemporain. Les logement seront équipés d'une loggia traitée en maille permettant une gestion individualisée de l'ensoleillement. Le parti-pris environnemental se traduit par une part importante accordée aux espaces verts, plus de 3 000 m2 avec des arbres de haute futaie conservés le long de la voie d'accès, des jardins privatifs pour les villas et les logements intermédiaires, une gestion des eaux pluviales, des cheminements doux piétons et cyclistes, un éclairage LED des parties communes, une végétalisation des pergolas. Les premières sont prévues pour la fin 2016 et fin 2018 pour les derniers bâtiments.
 

")